Fashion Focus: Maison Kitsuné

Mis à jour le 21 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Fashion Focus: Maison Kitsuné

kitsunecouv

Gildas Loaec et Masaya Kuroki sont avant tout deux fans de musique.

  • L'histoire

Leur rencontre remonte aux années 90. Gildas Loaec tient une boutique de disques, Masaya Kuroki y passe ses après-midis. Ils deviennent amis et lient leurs carrières. Gildas a œuvré pendant des années comme chef de projet pour Daft Punk ; Masaya a quant à lui une formation d’architecte. Tous les deux rêvent de lancer une marque forte. C’est ainsi que Kitsuné, qui signifie « renard » en japonais, voit le jour. À l’origine, c’est un label de musique, qui produit aujourd’hui encore plusieurs artistes en électro et en pop.

a

C’est au début des années 2000 qu’ils commencent à dessiner quelques vêtements pour homme ; les créations pour femmes viendront plus tard. N’ayant ni l’un ni l’autre de formation de mode, ils apprennent tout sur le tas.

Le duo revisite les classiques pour créer de belles pièces qui correspondent à leurs influences : un mix entre Ralph Lauren et Comme des Garçons. Les collections s’articulent avant tout autour d’une garde-robe de base : chemises à carreaux, cardigans, pulls torsadés, robes aux coupes simples et aux imprimés mi-preppy, mi-hipster.

Désormais, ils ambitionnent de pousser leur marque vers des modèles plus aboutis, porteurs d’un style affûté. « On s’adresse à tout le monde, mais avant tout à des gens curieux. » Ils ont en tout cas réussi à piquer notre curiosité…

  • Les muses

aa

Yumi Lambert

«C’est d’abord une femme très belle, avec son visage particulier. Son attitude jeune et dynamique est très représentative de notre univers. »

bb

Sky Ferreira 

« Elle fait un véritable carton auprès des jeunes et crée le buzz sur le net. »

cc

Kiko Mizuhara

« Cette mannequin japonaise véhicule tout un fantasme de jeune fille fraîche, bien dans son époque. Elle est libre, charismatique. »

  • Nos coups de coeur