H&M s’engage pour des salaires décents

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
H&M s’engage pour des salaires décents

okok1

H&M cofinance un projet pour exporter le modèle social de la Suède dans l'industrie textile de pays asiatiques et africains. 

Mercredi 14 mai, l'agence suédoise d'aide au développement (Sida) a lancé un projet qui sera cofinancé par H&M. Le but? Exporter le "modèle" social du pays dans l'industrie textile de pays asiatiques et africains. Concrètement, il s'agira pour le géant suédois de se fournir auprès d'industriels qui offrent à leurs ouvriers des conditions de travail et des salaires décents.

Les deux partenaires ont donc signé un accord afin de promouvoir "l'emploi, le développement durable et le respect des droits de l'homme" dans ces différents pays en voie de développement. Ils souhaitent parvenir à des salaires "justes" pour 850 000 ouvriers d'ici 2018.

"Avec notre expérience du modèle suédois, nous pouvons installer un dialogue entre différents acteurs autour des droits des salariés, ce qui est une condition préalable à la stabilité de notre implantation à long terme dans un pays", a expliqué le directeur général de H&M, Karl-Johan Persson. Ce projet sera donc bénéfique à tout le monde.

Une initiative similaire a déjà été mis en place au Bangladesh et au Cambodge mais Sida et H&M souhaitent étendre leurs ambitions à des pays comme l'Ethiopie et la Birmanie.

Le géant du prêt-à-porter tente d'acquérir l'image d'une entreprise responsable écologiquement, mais aussi socialement. Cette annonce tombe presque un mois après la Fashion Revolution Day. Cette journée organisée en hommage à la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh avait pour but de conscientiser le monde quant aux conditions de travail des sous-traitants de l’industrie de la mode. Un appel qui semble avoir été entendu.

Justine Rossius