Que trouve-t-on le plus dans notre dressing ?

Publié le 9 mai 2014 par Elisabeth Clauss
Que trouve-t-on le plus dans notre dressing ?

dressingcouv

Gérer son dressing rationnellement, c’est le premier pas pour affirmer son style, faire des économies et gagner du temps. Et il y a même un pourcentage pour les dérapages !

  • 5 % de trucs empruntés à des copines et pas encore réclamés.
  • 7 % la marge de « n’importe quoi ». Le top à paillettes et épaules nues de danseuse de cabaret qui paraissait une bonne idée, les espadrilles à talons, le short en jean alors qu’on a 62 ans, ce genre de choses.
  • 9 % de vintage et seconde main.
  • 11 % de vêtements d’intérieur/nuit. Le hoodie oublié par votre ex, le peignoir en soie brodé à la main, le pyj’ en polaire avec des oursons, c’est pour la maison.
  • 15 % de pièces chic. Chemise blanche, pantalon droit, veste sombre, vraies chaussures qu’on peut cirer.
  • 20 % de créateurs belges. Je vous entends pousser des hauts cris : « C’est cher ! » Collectionner une pièce sur cinq de créateur, ça permet une infinité de mix & match. Sur une silhouette, on ne voit que ça. On se retient trois fois chez Zara, on a déjà un accessoire qui upgrade tout un dressing.
  • 33 % de basiques, mais de qualité. À la bonne taille, bien entretenus. Pulls col bateau ou V, robe en A, jupe droite, jeans, veste sobre. Là-dedans, un vêtement sur deux en noir/bleu marine/blanc.
  • + 50 % fantômes : ce sont les accessoires (chaussures, sacs, ceintures, foulards...) qui varient avec la température et le moral.