Desigual perce des capotes… et sa réputation

Mis à jour le 21 février 2018 par Juliette Debruxelles
Desigual perce des capotes… et sa réputation

capotes

Scandale au royaume de la pub : pour célébrer la fête des mères, Desigual balance un clip où un mannequin minaude avant de percer un préservatif avec une épingle. Le tout accompagné des slogans « C’est toi qui décide » ou "La vie est cool", qui claquent à l'écran.

Dans un pays (l’Espagne), où l’IVG est en passe de devenir un délit, le coup de provoc’ passe mal. Quid des MST et IST, du gars devenu père à son insu, des ados qui trouvent l’idée « fun », voir militante ? En filigranes, l’avertissement « Pub fiction, ne pas reproduire à la maison » ne suffit pas.

http://youtu.be/cYOAWXeH6QI
La marque n’en est pas à une bourde près : inciter ses clientes à se présenter en sous-vêtements pour recevoir des fringues gratuites, publier des campagnes de com’ titrées « Comment séduire mon chef »… Les représentant(e)s des associations de défense des droits des femmes se tapent la tête contre les murs.
On ignore quelle sera la prochaine étape, le prochain coup d’éclat. Mais on a quelques idées à transmettre au directeur com’ de l’enseigne…
Pourquoi pas des mannequins à l’entrejambe trempé pour exprimer leur excitation aux portes des boutiques ? Ah non, Harvey Nichols l’a déjà fait…

harvey
Pourquoi pas un selfie de sa vulve (un vulvie ?) pour illustrer la liberté ? Ah non, American Apparel s’y est déjà collé…

195925466B66E65D8B68D87360D83_h345_w526_m2_bblack_q99_p99_cvohntkWM
Pourquoi pas une petite tournante parce que quand même, c'est sympa ? Non, déjà fait puis retiré par Dolce & Gabbana…

E299143D2D46ED07B477F6BD3945_h371_w526_m2_bblack_q99_p99_csOOptRaA
Reste à pousser un rien plus loin, à loucher vers le crade, le légalement discutable, l’humiliant, le dangereusement inspirant.
Et à ajouter une mention d’anticipation : « Par avance, on est désolés, mais on ne sait plus quoi faire pour buzzer ».