Plus de femmes dans le monde de la Tech ? C’est possible avec Girleek et Julie Foulon

Publié le 15 novembre 2022 par Fanchon Giltay
Plus de femmes dans le monde de la Tech ? C’est possible avec Girleek et Julie Foulon © JulieFoulon

Le secteur des technologies de l’information se développe de jour en jour. Pourtant un déséquilibre persiste entre le nombre de femmes et d’hommes y travaillant. Pourquoi ? Comment rendre ce milieu plus attrayant pour les femmes ? C’est un des nombreux objectifs de Girleek et Julie Foulon.

Un problème d’enseignement

Les méthodologies d’apprentissage doivent être repensées. Depuis plus de 20 ans, on constate un grand désintérêt des jeunes filles pour les filières scientifiques et numériques. Néanmoins, de nombreuses femmes tentent de se reformer au numérique dans le courant de leur vie (cours du soir, formations, bachelier en informatique). Le problème avec ces méthodes est que les outils appris seront dépassés plusieurs mois plus tard car le digital est en développement constant.  Cela pose donc de réels problèmes d’acquisitions de compétences numériques. En 2019, les mathématiques n’étaient plus obligatoires au lycée. Résultat, deux ans plus tard, une baisse de plus de 60% des jeunes filles dans les filières scientifiques ou les mathématiques étaient présentes.

Le numérique chez Girleek

Chez Girleek, on vous propose des formations en ligne, courtes avec différents niveaux d’apprentissages. Le but est d’atteindre un objectif, de montrer que le monde de la Tech est totalement accessible aux femmes. Par la suite, elles acquièrent des compétences. Girleek propose également des masterclass, du marketing digital a adapté à votre propre projet. Le but est d’apprendre des outils du numérique à adapter à ses objectifs personnels.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Girleek (@girleek)

En France, la durée moyenne pour une femme dans le milieu de la Tech est de 8 ans. Souvent, la rupture s’opère à cause de problèmes de sexisme, mais aussi des problèmes d’horaire et de timing. À partir du moment où une femme développe une vie familiale, elle veut également profiter de son couple et de ses enfants. On ne peut cependant pas imposer les mêmes critères à un homme et à une femme. Pour garder des femmes dans le milieu du numérique, il faudrait par exemple déplacer une réunion qui a lieu à 17h (moment où les enfants sortent de l’école) à une heure plus agréable, plus tôt le matin.

Il faut donner de la flexibilité. Il faut utiliser les outils du numérique comme des supports pour pouvoir être plus productif, mieux organisée, dégager du temps et être dans l’action et pas dans la consommation.

Les femmes ont un vrai problème de reconnaissance, de légitimité de compétences. Une femme a tendance à postuler à un emploi si elle à 100% des critères demandés. À l’inverse, un homme postulera même s'il n’a que 60% des critères requis. L’expertise vient en pratiquant. Ce qui est donc intéressant avec les nouvelles technologies c’est que ce sont des outils, et donc il faut faire, pratiquer pour devenir bon dans le domaine du numérique.

Venez en apprendre davantage sur la place des femmes dans le monde de la Tech en rencontrant Julie Foulon, lors du ELLE Active ces 18 & 19 novembre! 

À LIRE AUSSI

Apprenez à booster votre business grâce au NFT avec Benjamin Boutin-Spark

Les générations Z et les Alphas, comment les accompagner sur le digital et très bientôt dans les metaverses ?

Comment construire une relation harmonieuse avec l’argent ?