Comment construire une relation harmonieuse avec l’argent ?

Mis à jour le 8 novembre 2022 par Juliette Maes et Juliette Maes
Comment construire une relation harmonieuse avec l’argent ? © Julien Gerardot

Nous l’avons tous entendu : les femmes gagnent moins d’argent que les hommes. En raison, nous sous-estimons notre capacité financière, nous avons historiquement compté sur les hommes et, pour la plupart, nous n'avons pas de modèles financiers féminins solides. Quel qu’il en soit, les femmes doivent être plus activement impliquées financièrement. La question, comme toujours, est de savoir comment.

Entrepreneuse à impact, surfeuse et fondatrice de Wave Makers qui accompagne la transformation positive des organisations, Marina Vassallo Rachline est engagée dans l’éco-responsabilité et l’entreprise à impact positif. Elle aide les femmes à avoir une relation harmonieuse avec l’argent et à réaliser leurs rêves professionnels.

La relation tumultueuse des femmes avec l’argent remonte a bien avant l’émancipation de la femme. Historiquement exclue des livres d’histoire, lorsque la femme est représentée, elle est présentée comme dépensière, irresponsable et incapable de gérer ses finances. « La femme dans notre société est conditionnée pour ne pas être à l’aise avec l’argent, » résume Marina, « on devrait se contenter de ce qu’on a et surtout, que l’on n’ose pas demander plus. »

Aujourd’hui, malgré les avancées, on remarque que la conversation autour de l’argent reste compliquée jusque dans le milieu familial. « On parle des problèmes d’argent, mais pas de notre relation avec, » s’étonne Marina. Pourtant, si l’on veut apprendre à gérer ses finances correctement et se créer un patrimoine, il est indispensable d’interroger sa relation à l’argent.

Selon elle, cette éducation commence donc par une prise de conscience : quelles sont les croyances de nos parents qui ont impacté notre propre relation à l’argent ? Y-a-t-il eu des conflits dans la famille qui y sont liés ? Des valeurs bafouées en son nom ? Il est important de comprendre comment notre passé a affecté notre relation émotionnelle à l’argent.

Ensuite, il faut s’instruire financièrement, au travers de formations, par exemple, mais aussi sur TikTok ou YouTube. « À défaut d’avoir eu cette éducation en famille ou à l’école, de nombreuses personnes vulgarisent très bien la gestion personnelle et professionnelle des finances sur les réseaux, » explique Marina.

La dernière étape consiste à développer son mantra sur l’argent. Ce n’est qu’en définissant des objectifs clairs que l’on peut créer un plan d’action et travailler à sa réalisation. « Nos objectifs nous motivent à voir l’argent comme un moyen pour réaliser ses rêves, » résume Marina. En passant au-delà de la vision de l’argent comme une entité abstraite qui ne permet que de faire les courses, gérer l’inflation et payer le loyer, on y trouve un moteur d’action qui s’inscrit dans une palette du champ des possibles.

À LIRE AUSSI :

Bruxelles s’engage pour un entrepreneuriat plus durable

Samira Rozaine : « J’ai trouvé le bonheur dans l’entrepreneuriat »

la fondatrice du Café René parle de l’entrepreneuriat au féminin