Google interdit les pubs anti-IVG

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
Google interdit les pubs anti-IVG

Manifestation Contre La Mise En Danger Du Droit A L Ivg

Google a décidé d'interdire les publicités de certains centres anti-avortement. Une nouvelle qui réjouit les pro-IVG.

Une enquête de NARAL Pro-Choice America, une association américaine qui défend le droit à l'avortement, a démontré que certaines publicités de centres anti-IVG violent la politique de Google.

En effet, certains centres d'assistance "pro-vie" ont mis en place une stratégie redoutable sur le web: leurs annonces apparaissent en premier lieu dans les résultats Google lorsqu'une femme recherche une clinique qui pratique l'avortement. L'objectif est bien évidemment de les décourager en les attirant sur leur site "pro-vie".

En faisant croire aux femmes que ces centres leur permettent d'avorter alors qu'il n'en est rien, elles trompent les utilisatrices. Déjà en 2006, un rapport avait conclu que 90% de ces centres diffusaient des informations tronquées sur les risques médicaux liés à l'avortement.

Or, dans ses règles de publicité, Google explique que les annonces doivent être "honnêtes, précises et actualisées chaque fois qu’elles sont diffusées auprès des internautes“. 

A l'heure où le droit à l'avortement est remis en cause dans certains pays, cette décision du moteur de recherche ravit les défenseurs du droit des femmes à disposer de leur corps.

Justine Rossius