Samira Rozaine : « J’ai trouvé le bonheur dans l’entrepreneuriat »

Mis à jour le 12 octobre 2022 par Noemi Dell'aira Photos: @mistermarabout
Samira Rozaine : « J’ai trouvé le bonheur dans l’entrepreneuriat » DA : @tamiimstudio / Make-up : @deedeemaccole

Samira Rozaine, 36 ans, n'a jamais été aussi épanouie professionnellement depuis qu'elle a découvert le monde de l'entrepreneuriat. Après 5 années passées en tant que salariée, un premier bilan, elle se sent perdue et malheureuse sans en savoir identifier précisément la cause. Elle a finalement trouvé l'étincelle qui lui manquait en fondant en 2015 son propre bureau de recrutement nommé Rozaine Recruitment qui étendra ses activités en 2020 sous Rozaine Consulting. Inspirante et dévouée, elle a plus d'une flèche à son arc. Rencontre.

Chasseur de tête, consultante en talent management et gestion de carrière, professeure à la Haute École Francisco Ferrer. C'est beaucoup, et ce n'est pas tout. Samira Rozaine est également consultante au sein de l'ASBL Ciproc, engagée dans l'insertion socio-professionnelle et la lutte contre les discriminations. "Jinterviens dans la réflexion, la rédaction et la mise en œuvre des projets qui concernent les différentes discriminations à lembauche", explique-t-elle. Elle est également coach pour femmes dans leur quête de la connaissance de soi à travers l’identification de leur définition du bonheur et de la réussite possible grâce au processus de détachement des conditionnements tel que le sentiment de culpabilité. "J'accompagne également les femmes entrepreneures dans le développement de leur activité/projet, que le business soit ou non déjà établi. J'interviens à 360°, sur toute la stratégie de positionnement ainsi que sur leur confiance en elle et leur sentiment de légitimité", ajoute-t-elle.

En 2015, Samira Rozaine fonde son bureau de recrutement, qui place l’humain et son individualité au cœur de ses activités. D’abord destiné aux employés et aux chercheurs d'emploi et par la suite aux entrepreneures, Rozaine Consulting propose aujourd’hui différentes prises en charge sur mesure avec comme éléments centraux: identifier ses besoins réels, trouver sa voie, trouver sa place, avoir confiance en soi et exprimer son plein potentiel.

Samira Rozaine
DA : @tamiimstudio / Make-up : @deedeemaccole

Pourquoi avoir lancé votre propre bureau de recrutement ? 

"Quand j’ai débuté ma carrière, j’étais à mille lieux denvisager un destin quelconque dans l’entrepreneuriat. Ma maman, mon modèle professionnel, est restée 40 ans dans la même boite et a gravi les échelons grâce à un travail brillant et une implication sans faille. Ce n’est que bien plus tard que je comprendrai à quel point sans le vouloir, mon père quant à lui indépendant, a nourri mon moteur avec sa créativité, sa liberté, sa détermination à réaliser ses ambitions « rien n’est impossible, même si on te prend pour un fou ». Tout commence en 2012, j’entends parler de plus en plus de développement personnel et dentrepreneuriat dans un contexte professionnel où je me sens perdue, éteinte, sans réussir à en identifier les raisons. Je croyais que je devais envisager une redirection de carrière. À travers les années, j’assiste à des conférences et séminaires, je remets pas mal de choses en question, je me demande finalement qui je suis et ce que jattends de la vie. Venir secouer sa propre réalité est douloureux, il est toujours plus simple de ne pas se poser de questions. Et puis un jour, l'évidence : je suis faite pour ça. Ce que je donne comme énergie et passion à mon employeur, je vais le faire pour moi, selon mes codes.

Lentrepreneuriat nest pas la définition unique du bonheur, mais lorsque tu as cette flamme qui vit en toi, au plus tu tentêteras à vouloir l’étouffer, au plus tu seras malheureux·se. Jai dabord cru que ma passion du métier était terminée. Le problème n’était pas là. Il se situait dans le dessin de ma réalité."

Quest-ce qui différencie Rozaine Consulting dautres agences présentes sur le marché ?

"Lorsque jai lancé mon bureau, jai souvent entendu «Il y a plein dagences de recrutement sur le marché, comment vas-tu te distinguer? Cest impossible ». A cela je répondais qu’il y a peut-être plusieurs bureaux, mais il ny a quune seule Samira Rozaine. Ce propos peut sembler prétentieux si on n’en comprend pas le message réel. Je ne prétends pas être la meilleure, je prétends être unique, comme chacun dentre nous. Je suis passionnée par mon métier et je porte un intérêt sincère à la personne qui s’adresse à moi. Grâce à une empathie développée, je comprends très vite sa réalité et sa personnalité même lorsquelle a elle-même du mal à les décrire voire les identifier.

Derrière une feuille A4 appelée CV, derrière un statut professionnel, il y a un être humain avec des compétences, des attentes, une histoire. Et parce que je le prends en considération sous tous ses aspects et toutes ses nuances, mon travail et ma prise en charge sont précis."

Samira Rozaine
DA : @tamiimstudio / Make-up : @deedeemaccole

Quels sont les avantages à se tourner vers une agence de recrutement et de consultance en gestion de carrière ?

"Une grande majorité de candidats présente des difficultés à identifier plusieurs points: leurs besoins réels, les raisons des blocages lors de leur recherche, les raisons de leur non-épanouissement au travail, leur valeur sur le marché, le discours à tenir lors dune négociation,... Lexpertise dun bureau de consultance permet de les guider, les informer, les faire avancer de manière constructive en maitrisant le process."

Quest-ce qui vous passionne dans ce métier ?

"Lhumain, dans sa complexité, sa singularité et son histoire, me passionne. Guider les gens vers leur réalisation, cest extrêmement gratifiant. Que ce soit vis-à-vis des chercheurs demploi ou des indépendants, chaque prise en charge est unique et est un challenge. De même vis-à-vis des entreprises. Au plus elles sont exigeantes quant au profil recherché, au plus je m’éclate ! Mon métier me permet de porter plusieurs casquettes complémentaires, il est varié et aucun jour ne ressemble à la veille. Se réveiller chaque matin en me sentant heureuse daller bosser, en participant à lamélioration de la vie des gens, de leur confiance en eux, est une réelle bénédiction."

Quels conseils donneriez-vous à des femmes qui désirent se lancer dans lentrepreneuriat ?

"Il faut commencer par identifier son « pourquoi ». Une fois quil est clair, définir sa vision. Dès quelle est claire, rester focus. Être prête à transpirer, à tomber, à pleurer, à avoir envie de tout arrêter mille fois, à douter toutes les deux semaines, à composer avec le syndrome de limposteur, la culpabilité ou la peur. Voire les trois en même temps. Être prête à être prise pour une dingue par son entourage. Être prête à ne pas être comprise ou soutenue. Être prête à se tromper, à apprendre, à être frustrée et à apprendre encore plus. La différence entre un entrepreneur qui réussit son projet et celui qui ne le réussit pas, cest lendurance, la résistance sur la durée. Il est aussi très important de s'organiser et de se renseigner (comptabilité, juridique, etc) et surtout, de ne jamais négliger son administration !"

Être une femme chasseur de tête, cest un challenge ?

"Je me définis comme chasseur de tête, pas comme « une femme chasseur de tête ». Le challenge est avant tout d’être une femme dans le monde de lentrepreneuriat. Il est important de ne pas nier les nombreuses difficultés auxquelles nous sommes confrontées. La pression et les conditionnements de cette société encore trop patriarcale. Il faudrait, à mon sens, au niveau du choix des mots, ne plus distinguer lentrepreneuriat (sous-entendu des hommes) à « lentreprenariat féminin ». En termes de légitimité, nous sommes alignés."

Vous désirez en savoir plus ? Rendez-vous sur la page Instagram @rozaine_consulting.

À LIRE AUSSI

6 signes qui prouvent qu'il est temps de changer d'emploi

Femme pilote à 27 ans, c'est comment ?

Beyonce : pourquoi son tube "break my soul" incite les américain·e·s à démissionner ?