Fête des mères : Top 15 des films et séries à regarder ensemble

Mis à jour le 29 avril 2021 par Camille Vernin
Fête des mères : Top 15 des films et séries à regarder ensemble © David Koskas

Parmi les grands classiques à binge-watcher pour célébrer la fête des mères, il y a le traditionnel marathon : Freaky Friday, Mamma Mia !, LOL (Laughing Out Loud),... Pour changer des classiques et s'immerger dans les histoires de femmes aux profils moins lisses, voici notre sélection du pire et du meilleur des mamans pour la fête des mères.

Ginny & Georgia

Le pitch ? Georgia, une mère anticonformiste, s’installe dans le nord avec ses enfants Ginny et Austin pour prendre un nouveau départ. Mais leur parcours ne sera pas sans embûches

Pourquoi on aime ? Sortie en février dernier sur Netflix, Ginny & Georgia est la vraie bonne surprise de la rentrée. Sous ses airs de teen-drama propret, la série soulève des questionnements sociétaux profonds. Et que dire de Georgia, mère aussi géniale que borderline qui tente à sa façon d'éduquer sa fille dans la pire et la plus cool période de sa vie : l'adolescence...

Ginny & Georgia de Sarah Lampert, 1 saison, 10 épisodes de 45 minutes

Big Little Lies

Le pitch ? Quand Madeline, Jane et Celeste se lient d'amitié par l'intermédiaire de leurs enfants, elles ne se doutent pas qu'elles vont se retrouver, des mois plus tard, au centre d'un tragique accident, survenu à la fête de l'école. Qui est mort ? Qui est responsable ? Et pour quelle raison ? Secrets, rumeurs et mensonges ne faisant pas bon ménage, tout l'univers de la petite ville de Monterey va être secoué de violents soubresauts.

Pourquoi on aime ? D'abord pour son casting : Reese Witherspoon, Nicole Kidman, Shailene Woodley, Zoë Kravitz et même Laura Dern, s'il vous plaît ! On ne sait pas par où commencer tant la série accumule les points forts. Ce n'est pas pour rien qu'elle a fait l'objet de 9 prix et de 23 nominations. Dark, féminine et bien ficelée, c'est la série ultime à regarder entre mère et fille/fils.

Big Little Lies de David E. Kelley, 2 saisons, 14 épisodes de 52 minutes

Modern Family

Le pitch ? Quand les familles voisines Pritchett, Delgado et Dunphy acceptent qu'un documentaire soit tourné sur leurs vies, elles étaient loin d'imaginer qu'elles allaient tant en révéler... Jay Pritchett a rencontré la très sexy Colombienne Gloria Delgado le jour où sa femme l'a quitté. Leur différence d'âge est pour lui un challenge de tous les jours. Sa fille, Claire, a elle-même bien du mal à gérer sa vie de famille depuis que son mari, Phil, est persuadé d'être en phase avec ses enfants adolescents alors qu'il ne fait que les embarrasser ! Quant au frère de Claire, Mitchell, il vit avec son petit-ami Cameron et ils viennent d'adopter Lily, une petite Vietnamienne...

Pourquoi on aime ? Construite sous la forme d'épisodes ultra courts qui se dévorent, la série Modern Family est tout simplement un concentré de rire à l'état pur. La série aborde aussi tout le bonheur et la difficulté d'être mère notamment aux travers des personnages de Chloé, jonglant entre un mari adulescent et trois vrais ados, ou Gloria, qui aimerait à l'inverse voir son fils Manny se comporter un peu plus comme un enfant. Notre madeleine de Proust dans les moments de down !

Modern Family de Steven Levitan et Christopher Lloyd, 11 saisons, 250 épisodes de 20 minutes

This Is Us

Le pitch ? Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d'êtres humains partagent le même jour d'anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante...

Pourquoi on aime ? Dans cette série américaine feel good,  Milo Ventimiglia et Mandy Moore campent le rôle de parents passionnés par leur famille. Simple, touchante, drôle et humaniste, This is Us est la série qui vous donne immédiatement envie de passer un coup de fil à vos proches. Oui, c'est parfois cliché et bourré de bons sentiments, mais c'est tout ce qu'on veut pour notre fête des mères !

This is Us de Dan Fogelman, 5 saisons, 9 épisodes de 42 minutes

Desperate Housewives

Le pitch ? Wisteria Lane est un lieu paisible où les habitants semblent mener une vie heureuse... en apparence seulement ! Car en y regardant de plus près, on découvre bien vite, dans l'intimité de chacun, que le bonheur n'est pas toujours au rendez-vous. Et peu à peu, les secrets remontent inévitablement à la surface, risquant de faire voler en éclat le vernis lisse de leur tranquille existence...

Pourquoi on aime ? C'est la série qu'on ne présente plus. Alors que la première saison était diffusée au États-Unis il y a déjà 17 ans, la série des ménagères désespérées n'a pas pris une ride (ou presque) ! Pour la fête des mères, on lance un épisode au hasard, peu importe la saison, et on fait semblant de ne pas déjà connaître la suite.

Desperate Housewives de Marc Cherry, 8 saisons, 185 épisodes de 42 minutes

The Crown

Le pitch ? La série se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

Pourquoi on aime ? Impossible d'être passé à côté du phénomène The Crown. La série qui revient sur la vie de la famille royale britannique s'attache non seulement à décrire le quotidien de souveraine de la Reine Elisabeth II, mais entre aussi dans les coulisses de la famille la plus célèbre d'Angleterre. Celle dont la vie de maman a souvent été contrariée par ses obligations de chef d'État, se révèle d'un amour maternel pudique et souvent autoritaire. Une vraie pépite.

The Crown de Peter Morgan et Stephen Daldry, 6 saisons, 40 épisodes de 58 minutes

Mildred Pierce

Le pitch ? Mère de famille de la classe moyenne dans le Los Angeles des années 30, Mildred Pierce doit se battre pour subvenir aux besoins des siens et préserver son rang social. Un combat qui mènera au crime...

Pourquoi on aime ? Parce que Kate Winslet a été récompensée d'un Golden Globe, d'un SAG Award et d'un Emmy Award, pour sa prestation. Si le nom de cette mini-série HBO vous dit quelque chose, c'est parce qu'elle est l'adaptation d'un roman de James M. Cain, déjà adapté une première fois au cinéma en 1945. L'intrigue repose sur la relation vénéneuse entre Mildred et Vera (jouée par l'intense Eva Rachel Wood), fille-aînée pourrie gâtée à laquelle sa mère ne peut rien refuser, allant même jusqu'à commettre le pire...

Mildred Pierce de Todd Haynes et Jon Raymond, une saison de 5 épisodes de 52 minutes

Mommy

Le pitch ? Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

Pourquoi on aime ? La figure de la mère est au centre des oeuvres de Xavier Dolan, de J'ai tué ma mère à Mommy. "À l’époque de "J’ai tué ma mère", j’avais voulu, je pense, punir ma mère. Seulement cinq ans ont passé depuis, mais je crois bien qu’aujourd’hui, à travers "Mommy", j’essaie maintenant de la venger. Allez comprendre", déclarait l'acteur et réalisateur. Un chef d'oeuvre à la bande-son épique.

Mommy de Xavier Dolan (2014), film de 2h19

The Hours

Le pitch ? Dans la banlieue de Londres, au début des années vingt, Virginia Woolf lutte contre la folie qui la guette. Elle entame l'écriture de son grand roman, Mrs Dalloway. Plus de vingt ans après, à Los Angeles, Laura Brown lit cet ouvrage : une expérience si forte qu'elle songe à changer radicalement de vie. À New York, aujourd'hui, Clarissa Vaughn, version moderne de Mrs Dalloway, soutient Richard, un ami poète atteint du sida. Comment ces histoires vont-elles se rejoindre, comment ces trois femmes vont-elles former une seule et même chaîne ? La littérature est si puissante qu'un chef-d'oeuvre peut, par-delà les époques, modifier irrévocablement l'existence de celles qui le côtoient.

Pourquoi on aime ? Derrière un scénario poétique et complexe, Nicole Kidman, Meryl Streep et Julianne Moore signent les rôles de leur carrière.

The Hours de Stephen Daldry (2003), film de 1h54

We Need to Talk About Kevin

Le pitch ? Eva a mis sa vie professionnelle et ses ambitions personnelles entre parenthèses pour donner naissance à Kevin. La communication entre mère et fils s’avère d’emblée très compliquée. A l’aube de ses 16 ans, il commet l’irréparable. Eva s’interroge alors sur sa responsabilité. En se remémorant les étapes de sa vie avant et avec Kevin, elle tente de comprendre ce qu’elle aurait pu ou peut-être dû faire.

Pourquoi on aime ? On vous le concède, il y a plus réjouissant comme film pour une fête des mères. Pourtant, We Need To Talk About Kevin est un film à voir absolument, de par sa construction, sa noirceur, et surtout cette question pesante d'une mère : connaît-on vraiment son enfant ?

We Need To Talk About Kevin de Lynne Ramsay (2011), film de 1h50

Tully

Le pitch ? Marlo, la petite quarantaine, vient d'avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu'elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau. Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit. D'abord réticente, elle finit par accepter. Du jour au lendemain, sa vie va changer avec l’arrivée de Tully…

Pourquoi on aime ? Parce que voir Charlize Theron en mère en laisser-aller complet nous met un peu de baume au coeur. Et surtout parce qu'on termine le film bouche bée.

Tully de Jason Reitman (2018), film de 1h36

Mon bébé

 

Le pitch ? Héloïse est mère de trois enfants. Jade, sa "petite dernière", vient d’avoir dix-huit ans et va bientôt quitter le nid pour continuer ses études au Canada. Au fur et à mesure que le couperet du baccalauréat et du départ de Jade se rapproche, et dans le stress que cela représente, Héloïse se remémore leurs souvenirs partagés, ceux d’une tendre et fusionnelle relation mère-fille, et anticipe ce départ en jouant les apprenties cinéastes avec son Iphone, de peur que certains souvenirs ne lui échappent... Elle veut tellement profiter de ces derniers moments ensemble, qu’elle en oublierait presque de vivre le présent, dans la joie et la complicité qu’elle a toujours su créer avec sa fille, "son bébé".

Pourquoi on aime ? Dans un registre beaucoup plus léger cette fois, Mon Bébé est le film de Lisa Azuelos, qui avait déjà réalisé LOL (Laughing Out Loud) dans le même registre. À nouveau, la réalisatrice aborde les liens mère-fille, du temps qui passe et de la nostalgie douloureuse de voir ses enfants quitter le nid.

Mon bébé de Lisa Azuelos (2019), film de 1h25

JOY

Le pitch ? Inspiré d'une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d'une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.

Pourquoi on aime ? Pour célébrer les femmes et la féminité, et parce que le film donne une furieuse envie d'entreprendre. Et que dire de Jennifer Lawrence en mère esseulée et déterminée ?

JOY de David O. Russell (2015), film de 2h04

Lady Bird

Le pitch ? Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi.

Pourquoi on aime ? Pour déguster un joli film indé américain avec Saoirse Ronan, cruelle et adorable dans le rôle de l'adolescente en plein passage à l'âge adulte, et donc forcément intraitable avec sa mère.

Lady Bird de Greta Gerwig (2018), film de 1h35

Mother

Le pitch ? Une mère de famille sans histoire élève seule un fils au caractère asocial, qui passe ses journées reclus dans sa chambre. Un beau jour, un crime est commis en ville. Devant l'absence d'alibi du jeune homme, la police croit tenir en lui son coupable idéal. Sa mère décide de mener sa propre enquête.

Pourquoi on aime ? Un film coréen surpuissant qui raconte la lutte acharnée et l'amour aveugle d'une mère pour sa progéniture.

Mother de Bong Joon Ho (2010), film de 2h10

À LIRE AUSSI

Fête des mères : 8 parfums pour lui faire voir la vie en rose

Fête des mères : 15 cadeaux pour les mamans passionnées de cuisine

Fête des mères : 5 concepts de fleurs stylés