Les cabines d’essayage virtuelles de demain, c’est maintenant

Mis à jour le 13 février 2018 par Elisabeth Clauss
Les cabines d’essayage virtuelles de demain, c’est maintenant
Carrefour

En France, Carrefour lance les premiers écrans qui permettent "d'essayer" des vêtements sans se dévêtir.

En collaboration avec Clear Channel (les panneaux publicitaires déroulants), Carrefour a créé une appli sur grand écran de reconnaissance de mouvements, qui permet "d'enfiler" des pièces de sa collection Tex, sans devoir rentrer le ventre dans la glace.

On choisit des vêtements sur un menu, l'écran nous scanne, et nous renvoie notre image rhabillée. Comme les images de poupées aimantées de notre enfance à qui ont pouvait coller une nouvelle jupe à pois et un chandail jaune. On scrute le résultat de face, de profil, de dos. On avait déjà vu ça dans les Experts à Miami, il était donc temps que ça arrive chez Carrefour.

L'idée : éviter la "corvée" d'essayage.

Intéressant en théorie, sauf que.

On ne palpera plus le tissu, pour vérifier que le toucher nous convient. Certes, quand on commande sur Internet, c'est pareil. Mais au moins, on ne s'est pas déplacé.

On se saura pas s'il est aisé d'enfiler ce pull à col roulé, ou ce pantalon taille basse.

Expérience pilote, les cabines virtuelles "Mon look virtuel by Tex" ont été installées dans 6 supermarchés.

C'est l'avenir, sans doute. Un avenir qui entame encore un peu la seule notion de contact. Mais quel gain de temps !