Les pêchés capiteux de la Monnaie

Publié le 23 mars 2014 par Elisabeth Clauss
Les pêchés capiteux de la MonnaieLa luxure

 

La luxure
La luxure

Le film circule déjà sur Internet, la campagne d'affichage suivra : les 7 pêchés capitaux incarnés avec en perspective le 8ème, l'Opéra.

Pour annoncer la couleur de sa saison 14-15, le Théâtre Royal de la Monnaie pose deux Pierre à son édifice : Pierre Debusschere et Pierre Daras, qui ont conçu un spot d'un peu moins de 2 minutes pour donner un visage et des teintes aux vices.

La gourmandise
La gourmandise

Pierre Debusschere est artiste, photographe, réalisateur. Il créé des campagnes pour des grandes maisons, tourne des clips pour Beyoncé. Ce printemps, il lance aussi une ligne de foulards imprimés de titres de chansons recomposés pour inventer de nouveaux statements, il poursuit un travail de recherche visuel. Pierre Daras, son directeur artistique en binôme, notamment enseignant en mode à La Cambre, imagine des identités visuelles pour le studio base Design.

Quand la Monnaie leur a donné le thème de la saison, Pierre Daras a mené une recherche sur les couleurs des pêchés (rouge pour la colère, vert pour l'envie...), puis ensemble, ils se sont attachés à rattacher chacun de ces pêché à un objet. Les acteurs figurant ces faiblesses humaines, deux mannequins et des personne proches de l'équipe de création, portent leurs symboles sur la peau : une couverture peinte en or de l'artiste contemporaine belge Edith Dekyndt pour la paresse, un masque de Maison Martin Margiela pour l'avarice...

Un rassemblement de talents pour un petit film percutant, qui rend étonnamment tous ces pêchers... tentants.

Le film, ici.

Monnaie