Les sports d’hiver, les skieurs et le reste par les LDP

Publié le 21 mars 2014 par LDP Magazine
Les sports d’hiver, les skieurs et le reste par les LDP
BjAPB3BCEAA5mIZ

Les gens au ski, ils nous balancent des photos dans nos timelines pour nous faire enrager. Sauf qu'une famille emmitouflée qui crapahute dans la neige ça ne rend pas jalouse, mais alors pas du tout nos copines des LDP...

Pourtant la bonne copine qui te fout une putain de plage à palmiers en photo de couverture en plein mois de janvier, j'ai beau l’aimer très fort à cet instant précis, je la hais, entendons-nous bien. Oui, la jalousie c'est mal, c'est pas beau, c'est caca, ça fait même partie des 7 péchés capitaux, mais bon y'a aussi la luxure et la gourmandise dedans alors... Puis toute façon, je m'en fous, suis pas catho.

Les gens, ils font surtout ça pour nous rendre jaloux. On le sait, on le fait aussi. Quand on a les pieds dans l'eau à 35°C, on a presque plus de plaisir à penser aux autres qui sont restés dans le froid et la grisaille et à se réjouir"rhôôô ils vont être jaloux les collègues !" qu'à réellement profiter de notre sérénité.

Oui on est ainsi de nos jours : la jalousie a pris le pouvoir sur notre plaisir personnel, ça aussi c'est mal, il serait temps d'aller relire "Avoir ou être" ou de se payer une retraite de réflexion sur la vie, la vraie, chez les hippies, parce que tout ça, ça pue du cul quand même, mais soit.

C'est n'est pas le sujet.

Ceci est un message à tous ceux qui nous bombardent de leur photo de sports d'hiver.

Il est vrai quand j'étais enfant, je les enviais très fort, ces gens-là. À la maison c'était déjà pas simple de partir en vacances l'été, et putain t'as pas vu les vacances pourries dans une caravane fixe en Normandie en plein juillet, sous la pluie... bref. Et eux, les enfants des autres quartiers, ils partaient AUSSI en vacances en hiver, c'était vraiment trop la classe. Et même s’ils rentraient souvent avec un plâtre, quelque part ça leur donnait un côté aventurier, j'étais épatée. Ils parlaient de 3ème flocon ou d'étoile ou de chamois, je sais plus très bien, j'ai jamais vraiment retenu ni ce que c'était, ni à quoi ça correspondait, mais ça avait l'air aussi cool que d'avoir une ceinture noire de karaté.

Et puis un jour je suis allée en classe de neige. Bon ok c'était sympa... 5 minutes. Mais à la 6ème, ça me cassait déjà les couilles : la neige, le froid, les 36 couches de vêtement, la chasse au Dahu, les chaussures qui font mal, et puis surtout, le ski ! OH MY GODNESS ! J'ai vraiment détesté ça. Descendre et remonter des putains de pentes enneigées toute la journée en risquant de se péter un truc toutes les deux secondes avec un moniteur excité qui te gueule dessus parce que tu fléchis pas assez tes jambes. HELP.

J'ai très vite décidé que le ski ça puait, et que c'était pas pour moi.

(...) lire la suite sur LDP Mag !