Nouvelle polémique autour d’une campagne American Apparel

Mis à jour le 13 mars 2014 par ELLE Belgique
Nouvelle polémique autour d’une campagne American Apparel

!

Après le fameux t-shirt « menstruations » et les poils pubiens sur les mannequins des vitrines, la marque américaine, experte en coups médiatiques, fait poser une jeune femme musulmane seins nus. 

La photo est parue dans le magazine nord-américain Vice. La campagne entend dénoncer les conditions de travail scandaleuses au Bangladesh.

Pour rappel, il y a moins d'un an, 1000 personnes avaient été tuées à Savar, au Bangladesh, suite à l'effondrement d'un immeuble abritant cinq ateliers clandestins. Les travailleurs y fabriquaient des vêtements pour des compagnies comme JC Penney et Mango.

L’affiche titre « Made in Bangladesh », en référence à la nationalité de la jeune femme, Maks, 22 ans. Le message va donc plus loin. Dans le texte accompagant la photo, cette employée d' American Apparel explique qu'elle est née à Dacca et a immigré aux Etats-Unis à l'âge de 4 ans. Elle précise qu'elle a grandi dans un milieu conservateur musulman mais qu'elle a pris ses distances avec la foi islamique dès le lycée. Affichant sa poitrine tout en revendiquant ses origines, Maks assume ce qu’elle est devenue: une femme qui ne se contente pas de laisser les conventions d'autres diriger sa vie.

Une campagne audacieuse tout à fait caractéristique de la marque, qui choque autant qu'elle sensibilise. Et un message fort, qui prône la liberté individuelle et la liberté d'expression, qu'importe le pays d'où l'on vient.

Tatiana De Plaen