Violence faite aux femmes: des résultats accablants

Mis à jour le 16 février 2018 par ELLE Belgique
Violence faite aux femmes: des résultats accablants

violences 2

L'Agence européenne des droits fondamentaux a mené une large enquête mondiale sur la violence à l’égard des femmes. Qu'en ressort-il ? Rien de bon. Une Européenne sur trois a subi une forme de violence physique ou sexuelle depuis l'âge de 15 ans. En Belgique, il s'agit de 36 % de la population féminine.

On vous parlait il y a peu d'un sondage d’Amnesty International sur l'ampleur du viol conjugal en Belgique. C'est au tour de l'Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) de rendre un rapport accablant sur la situation des femmes au sein de notre société. Le constat est sans appel: violence physique, sexuelle ou psychologique concerne une femme sur trois en Europe, et 36% des femmes belges. L'enfance est également marquée dans un cas sur trois par des violences physique et sexuelle.

En quelques chiffres, ça donne:

- 33 % des femmes (62 millions) victimes de violence physique et/ou sexuelle depuis l’âge de 15 ans, dont 22 % par un(e) partenaire intime.
- 5 % ont été violées.
- 43 % ont déjà subi de la violence conjugale d'ordre psychologique.
- 33 % ont été victimes de violences commises par un(e) adulte pendant leur enfance.
- 67 % n’ont pas signalé l'acte le plus sévère de violence commis à leur égard.
- 55 % ont été harcelées sexuellement.

L'enquête a pris en compte plus de 42 000 femmes âgées de 18 à 74 ans de toute l’UE (1 500 femmes par État membre). Ces violences peuvent s'exercer à tous les niveaux de la vie: à la maison, au travail, en public ou en ligne.

À l'issue de l'enquête, la FRA a formulé une série de recommandations afin de pousser les décideurs politiques, voire les employeurs, les professionnels de la santé et les fournisseurs de services internet à élaborer des réponses concrètes aux besoins et aux droits des femmes.

Et de vive voix, ça donne:

Ayla Kardas