TEST: Etes-vous accro à la mode ?

Mis à jour le 12 février 2018 par Elisabeth Clauss
TEST: Etes-vous accro à la mode ?

fashioncouv

 

Avec la fin des fashion weeks, il est temps de se poser la question: jusqu’à quel point êtes-vous capable de résister aux tentations bombardées par les catwalks ? Propositions ou injonctions, testez votre résistance à la tendance.

Cédric Charlier
Cédric Charlier

1. « L’époque est à la transparence », ça vous évoque…

A) La toute-puissance des tabloïds : plus aucune histoire de culotte ou de jarretière de président et de tête couronnée ne peut plus vous échapper.

B) L’absolue nécessité d’être honnête avec votre corps cet été : avec le déferlement de mousselines en-veux-tu-en-voilages, il vous reste trois mois pour vous faire lifter la poitrine et le ventre.

C) Vous superposez les couches de transparences, jusqu’à les opacifier sensuellement. C’est sexy, c’est pudique, c’est belge.

1/

Dries van Noten
Dries van Noten

2. Ce printemps, vous allez dorer…

A) En plein cagnard de Wallonie, dès midi, enduite de monoï fondu au micro-ondes. Parce que les seventies sont de retour et que les babas à moitié à poil sous le soleil du Larzac, c’était des filles en fleur, pas des dames aux camélias.

B) C’est la saison pour se permettre de porter de l’or à tous les étages, accessoires compris. Vous tintinnabulez des boucles d’oreilles aux chevilles. Tendance et métaux lourds.

C) Osant tout juste le bracelet en vermeil, vous tournez autour du total look « couverture de survie » sans vraiment assumer. Une jupe en alu, pour vous, c’est déjà l’hallu. C’est donc par là qu’il faut commencer.

2/

g
Gucci 

3. Faut que ça brille…

A) D’ailleurs, vous venez de vous lancer dans votre nettoyage de printemps, qui inclut le tri de vos placards. Vous ne gardez que vos basics, comme un statement anticonsommation (vous êtes un peu radin, aussi).

B) Grelottant dans votre kimono irisé, vous guettez une éclaircie sur la jetée de Knokke pour jouer les naïades en voile de soie.

C) Vous êtes ravie de cette mode des tissus techniques qui renvoient la lumière : c’est une façon de souffler le chaud sans être obligée de faire le show.

3/

Damir Doma
Damir Doma

4. Le blanc est le nouveau noir…

A) Et la saison prochaine, ça sera le contraire. On connaît la musique, deux noires, une blanche, et quelques bémols.

B) Sauf que le noir, ça amincit. Le blanc c’est pur, mais trois kilos de plus dans la vue, c’est dur.

C) Cette grande vague d’écume qui déferle sur votre dressing vous fait un bien fou. ça vous donne envie de vous marier, tiens. Ou au moins, de vous marrer.

4/

aa
Guy Laroche

5. Plongée en néoprène…

A) Vous adorez cette folie de la combi de nageur : vu ce qu’il drache depuis des mois, ce n’est pas de la fashion faiblesse, c’est du bon sens.

B) Vous adorez cette tendance aux matières étanches : les excès de l’hiver fondent dans ces tentes de sudation à volants.

C) Vous adorez ces tenues en matières raides, qui gomment tous les petits défauts : en néo, on est tous égaux.

5/

e
Ann Demeulemeester

6. Less is mort, d’ailleurs…

A) Broderies fluo + perles multicolores + sandales à brillants = économie de lumière.

B) Maxi capelines + voilettes + frange longue = économie de lunettes de soleil.

C) Décolleté + crop top + minishort = économie de paroles.

6/

Haider Ackermann
Haider Ackermann

7. Fille du bord de mer…

A) Vous adoptez la tendance femme du désert, drapés et déclinaisons de sahariennes qui enveloppent sans cacher, comme chez A.F. Vandevorst.

B) Vous craquez pour les tenues de sport réinterprétées pour courir dans les dunes qui soufflent un vent ethnique/bonne mine, comme chez Christian Wijnants.

C) Vous ondulez en Shéhérazade rock, le clash du cuir et de la transparence, tout en noir et effet lurex, comme chez Haider Ackermann.

7/

Véronique Leroy
Véronique Leroy

8. Mise à pied…

A) Cet été, vous avez bien compris la leçon, ce sera socques en stock.

B) Personne ne vous ôtera jamais vos talons. Ni sur le verglas, ni pendant la mousson.

C) De toute façon, vous ne portez que des baskets. Votre façon de vous élever, c’est d’être à plat.

8/

b

9. Mouiller la chemise…

A) Investir dans une belle liquette, d’accord, mais vous la porterez en robe, les jambes en ornement. C’est la mode rationalisée.

B) Cramer sa gold pour une chemise créateur boutonnée jusqu’au menton, ok, mais calée sous un imper en vinyle transparent. C’est la mode personnalisée.

C) Piquer celle de son mec, en théorie oui, sauf qu’elle bâille autour de vous. Et lui, ça le fait bâiller aussi. Avec vos petits seins, vous en choisissez une blanche avec soin. Trop petite, ouverte et coincée dans une jupe taille haute. C’est la mode culottée.

9/

Maison Martin Margiela
Maison Martin Margiela

10. Vous en faites trop…

A) L’oversize, c’est plus efficace qu’un régime pour avoir l’air d’un petit gabarit. Vous enfilez un sweat dont les épaules vous arrivent aux coudes, et vous reprenez un petit four.

B) Vous avez craqué pour une jupe de sirène près du corps, mais tellement longue que vous vous prenez les pieds dedans. D’où les mouvements de queue.

C) Vous avez passé l’hiver à vous affamer en sautant à la corde dans votre salle à manger. Alors, cet été, vous amortissez vos efforts. En minirobe Anthony Vaccarello découpée aux hanches et ornée de cabochons qui évoquent l’Atomium. Belgian bomb, maxi modèle.

10/

fashioncouv

  • Résultats

Vous avez obtenu un maximum de A:

Vous êtes fashion weak, bien sûr. Parce qu’à déployer tant d’efforts pour nier la versatilité de la tendance (qui est plus exactement cyclique), vous passez beaucoup plus de temps à réfléchir à votre dressing aseptisé que n’importe quelle nymphette qui vit à mi-temps chez ZarH&Mango. Vous êtes comme une orthorexique qui cuisine au beurre toute la journée, mais c’est votre secret.

Vous avez obtenu un maximum de B:

Vous êtes fashion weak, évidemment. À vouloir ménager la chèvre et le chou, rationaliser vos dépenses sans manquer le coche des tendances, vous les boulottez ensemble en potée, et sans sel. Au lieu d’une ou deux belles pièces qui traverseront les saisons, vous craquez avec culpabilité pour des succédanés. Les autres adorent votre façon de jongler entre low profile et it-accessoires produits en grande série, mais vous savez votre succès damné. Assumez et visez la qualité, votre aura en sera redorée (surtout cet été).

Vous avez obtenu un maximum de C:

Vous êtes fashion weak, et vous le savez. Sauf que vous appelez ça une force. La mode, le premier moyen de communiquer qui vous est donné avant même de parler, vous savez exactement comment l’utiliser. Vous semblez être le jouet de la tendance ? Regardez autour de vous : c’est vous qui la dictez. Quand aux rares fois où vous aurez commis des errances de jugement par adoption trop rapide d’un truc qui ne vous allait pas, vous en avez tiré une leçon sur vous-même. Fashion toujours, victim, certainement pas.