Paris Fashion Week : Guy Laroche, Christophe Lemaire et Jacquemus : le bon, la bête et le truand

Publié le 27 février 2014 par Elisabeth Clauss
Paris Fashion Week : Guy Laroche, Christophe Lemaire et Jacquemus : le bon, la bête et le truand

pfw

3 défilés présentant les collections de 3 maisons à l'identité très différente pour l'hiver prochain. 3 émotions.

Le bon : Guy Laroche

Une collection propre et chic. Déclinaisons de manteaux militaires féminisées, couleurs cognac et vert chasseur, on jour des volumes avec les matières, draps de laine et manches à couture extérieure large des épaules aux poignets. Ravissante, la longue jupe plissée noire sous un pull moulant. Une silhouette classique, impeccable. On a aimé la robe en "fourrure de laine" turquoise, celle en tulle à gros pois, et surtout la robe manteau en vernis noir.

Guy Laroche2

1/

Christophe Lemaire3

La bête : Christophe Lemaire

Ou quand une collection complète est parfaite. Pulls noués en écharpes, couleurs douces et pantalons splendidement coupés, parfois à plis, parfois amples, mais sans que ça se voit.

Les manteaux en particulier, croisés, en noir ou en ciments, portés comme des peignoirs nonchalants et pourtant absolument rigoureux. L'inspiration pour votre paletot de l'hiver prochain, elle est là.

Christophe Lemaire2Guy Laroche3

2/
Le truand : Jacquemus

Ok, c'est pour la formule. Pour autant, la collection faisait controverse à la sortie du show. Pour le coup, un vrai spectacle. Les spectateurs se sont vus distribuer des blouses blanches jetables à leur arrivée, et la bande son de tout le défilé évoquait un parc d'attraction hors de contrôle.

Les robes en néoprène mixé de mousseline transparente, les motifs contrastés dans les matières et très géométriques, les couleurs pétantes, tout ceci restait cohérent avec le thème de la saison : "La femme enfant".

On aime la jolie trouvaille de la robe dont le large revers en bas forme les poches, et ce tailleur noir oversize. Mais ça n'est pas nouveau-nouveau. Surtout parmi les créateurs belges, on a déjà vu ça quelque part.

Reste que Jacquemus crée le buzz chaque saison, et que cette jeune marque a ses adeptes. Réjouissons-nous de la variété de la mode.

JacquemusJacquemus1Jacquemus2