La renaissance de la Brasserie Métropole

Mis à jour le 14 février 2018 par ELLE Belgique
La renaissance de la Brasserie Métropole

Metropole

Totalement redécoré dans un style tantôt contemporain, tantôt fin du 19eme, la désormais "Brasserie" Métropole est à nouveau ouverte au public.

En avril 2013, l'incontournable Café Métropole de la place de Brouckère a tourné une page de son histoire. L'institution bruxelloise, née il y a plus d'un siècle, avait fermé ses portes pour entamer une vaste opération de relooking. Ce vendredi 21 février dès 7h, c'est une nouvelle aventure qui commence pour l’établissement.

Le résultat de ce vaste remaniement est somptueux: marbre, ornements, boiseries et lustres, mobilier de style Belle Epoque... Tout a été pensé pour respecter l’âme de ce lieu classé au patrimoine bruxellois, tout en y apportant une touche de modernité. Confort, luxe et ambiance intimiste riment désormais avec glamour. De quoi ravir les citadin(e)s en mal de lieux raffinés!

unnamed

La femme derrière la nouvelle Brasserie Métropole

Le génie derrière ce nouveau look, c'est Sandrine Sainte Hilaire. Bruxelloise d'origine française, cette architecte d’intérieur possède ses bureaux dans l’hôtel Métropole depuis 7 ans. Elle est chargée de la décoration du lieu, que ce soit l’hôtel Métropole, son bar "Le 31" et la Brasserie Métropole.

Le secret de son talent? L'influence de différents styles. Après avoir obtenu son diplôme d'architecte d’intérieur à Saint-Luc (Bruxelles), Sandrine s'envole à Milan pour y suivre un master d'architecture et design à la prestigieuse Domus Academy. Couplé à ses allers-retours à Paris et ses missions dans le privé, ce parcours lui vaut un style de travail à la fois éclectique et recherché.

Mais la rénovation du "Café" Métropole (devenu Brasserie) n’a pas été une mince affaire. "Il fallait d'abord tenir compte des critères historiques et des moyens techniques du lieu, puis des impératifs de l’hôtel pour garder une harmonie entre ces deux activités et après tout ça seulement, se préoccuper de l’esthétique", explique-t-elle. En tout cas, nous on dit "chapeau"!

Où? 31, place De Brouckère à 1000 Bruxelles

Ayla Kardas