NYFW : Moncler, mon dieu !

Publié le 9 février 2014 par Elisabeth Clauss
NYFW : Moncler, mon dieu !Moncler regram @rekko
Moncler regram @rekko
Moncler regram @rekko

Les présentations de collections Moncler prennent toujours la forme d'installations spectaculaires. Pour cette saison AH 2014, la performance de ténors sur scène a laissé l'audience sans voix.

C'était dans un théâtre, le Hammerstein Ballroom. Un vrai, avec ses balcons, son lever de rideau solennel, et sur les planches, eux-mêmes montés sur des échasses métalliques articulées, des chanteurs à l'organe vibrionnant. Tout un bouquet.

Vêtus de costumes capitonnés, queues de pies en doudoune et pantalons matelassés, ils ont mêlé mélopées entêtantes à la Arizona Dream, et choeurs d'opéra.

Moncler regram @blairvoltz
Moncler regram @blairvoltz

Au fond, des mannequins/figurants, portant des anoraks divers et rembourrés à la main à Grenoble, des chapkas de fourrure et des bottes à poils, des épaulettes ou pas, des vestes à basques ou non, se tenaient immobiles dans des casiers de maison de poupées, composant un papier peint statique derrière les automates lyriques.

Ils ont chanté, leurs voix se heurtaient en trémolos extatiques et de toute la journée, nous avons assisté au spectacle le plus magnifique.

Moncler2

Scénographie par Villa Eugénie. Des Belges, encore, bien sûr.

Moncler