10 expos incontournables à voir absolument en Belgique en 2020

Mis à jour le 12 mars 2020 par Eloïse Pirard Photos: CP
10 expos incontournables à voir absolument en Belgique en 2020 les 10 expos incontournables de Belgique en 2020

Envie d'une sortie culturelle ? Découvrez notre sélection de 10 expos incontournables à voir absolument en Belgique en 2020 !

Pénétrer dans les joyeux architecturaux de Bruxelles, rencontrer des animaux fantasmagoriques, admirer les oeuvres de Keith Haring de tout près, découvrir l'esthétique Punk... En 2020, l'art se teinte de fun et la culture devient plus ludique que jamais dans nos musées. Sortez votre agenda, vous avez quelques dates à booker grâce à notre sélection de 10 expos incontournables à voir absolument en Belgique cette année !  

1. La plus bestiale : Zoo au Mima  

Expo Zoo au mima - Egle Zvirblyte
Expo Zoo au Mima - Egle Zvirblyte

Avec “Zoo”, entrez dans un univers anthropomorphique où les bêtes sortent des cages pour mettre l'humain en boîte. Cette expo visuellement très forte présente le travail de onze artistes internationaux venus de tous horizons: graphisme, illustration, graffiti, tatouage...des pans de l'art trop souvent délaissés. Le but du jeu ? Décoder ce que nous disent les personnages à poils ou à plumes sur l'Homme. Ici un sourire carnassier croque une critique de la société, là il exprime notre bestialité... Suggestive et satirique, cette expo toujours pop culture pousse les spectateurs à porter un autre regard sur leur propre nature et leur place dans ce monde. Une vision sauvage joyeusement colorée de la société à voir jusqu'au 30 août à Bruxelles.

Quand ? Du 31  janvier au 30 août 2020

Où ? Au Mima – Quai du Hainaut 39-41, 1080 Bruxelles

Combien ?9,5€

2. La plus attendue : Keith Haring à Bozar

tableau de l'artiste Keith Haring
Tableau de l'artiste Keith Haring

Avec ses couleurs criardes, ses formes synthétisées et son trait unique, celui qui côtoyait les invisibles du milieu underground comme les célébrités du Studio 54 a réalisé des oeuvres aujourd’hui reconnaissables de tous. Mais au-delà de l’aspect visuel, ce qui fait l’universalité du travail de l’artiste américain, ce sont surtout les thématiques qu’il abordait effrontément comme la mort, la vie, l’amour, la maladie... À Bozar, scénographes et commissaires d'exposition ont d'ailleurs tenu à souligner le militantisme de Keith Haring. Ouvertement gay, l'artiste s'est très souvent servi de son talent pour défendre la cause homosexuelle à une époque où le sida faisait rage et où ses compagnons de route tombaient les uns après les autres faute de traitement. Figure de proue du mouvement Act Up aux Etats-Unis et prince du street art, Keith Haring résonne plus que jamais au diapason des combats actuellement menés dans le monde artistique.

La bonne nouvelle ? Si Keith Harring a débuté sa carrière en graffant les métros de New York, il a ensuite apposé ses coups de pinceau sur des toiles qui seront exposées cette année à Bozar jusqu'au 19 avril !

Quand ? Du 6 décembre 2019 au 19 avril 2020

Où ? À Bozar – rue Ravenstein, 1000 Bruxelles

Combien ? 18€ prix standard 

3. La transgressive : Punk Graphics. Too fast to live, to young to die à l’ADAM

Expo Punk Graphics à l'ADAM - copyright Mad Museum - Jenna Bascom
Expo Punk Graphics à l'ADAM - copyright Mad Museum - Jenna Bascom

Après le triomphe de Designing the Night, l’ADAM frappe à nouveau très fort avec Punk Gaphics. Too fast to live, to Young to die. Vous l'aurez compris, cette expo s'intéresse tout particulièrement au langage visuel de ce mouvement underground qui a marqué les années 1970 et 1980 de New York à Londres. Résolument révolutionnaire et révolté, ce phénomène musical a transcendé son milieu pour s'imposer dans d'autres domaines tels que la mode, le graphisme ou la pub. Et ce sont ces ramifications qui sont ici présentées dans cette expo. Albums, t-shirts, flyers, zines, objets promotionnels, photos, posters... Découvrez cet univers transgressif qui a concurrencé l'art postmoderne en balayant d'un revers de manche la culture populaire et son esthétique. En provenance du  MAD à New York et de passage pour la première fois en Europe, cette  expo est  à ne surtout pas manque !

Quand ? visible jusqu'au  26 avril 2020

0ù ? à l’ADAM – Brussels Design Museum – Place de Belgique, 1020 Bruxelles

Combien ? 10€

4. La plus architecturale : le parcours d’art BANAD

parcours architectural BANAD à Bruxelles
parcours architectural BANAD à Bruxelles

Vous le savez, Bruxelles regorge de trésors architecturaux. Mais si comme nous (et comme Saint Thomas), vous ne croyez que ce que vous voyez, le BANAD (Brussels Art nouveau & Art déco festival) fait son come-back du 14 au 29 mars. Ce parcours architectural vous ouvrira les portes des plus belles maisons et institutions de la capitale. Entre visites guidées d’intérieurs, conférences et concerts, cette quatrième édition du festival se focalisera tout particulièrement sur Saint-Josse. Mais d'autres lieux inédits et rarissimes feront également partie du programme tels que l’ancienne maison-atelier de l’architecte Édouard Pelseneer à Uccle et de Georges Lemmers à Ixelles, la maison Deboodt à Saint-Gilles, la maison Saint-Cyr dans le quartier des squares, etc. Sans oublier les créations de l'incontournables Horta !

Le must ? Des activités sont prévues tout au long des 3 week-ends pour les familles et les enfants !

Quand ? Les week-ends du 14 au 29 mars.

Où ? Dans plus de 40 bâtiments bruxellois

Combien ? 10€ le pass 1 visite

5. La plus dancing queen : Museum Night Fever  expo museum night fever à Bruxelles

Vous avez toujours rêvé de voir la Joconde en robe à sequins en train de s’ambiancer sur de l’électro pas farouche ? Cool ! On tient le concept qui va chambouler votre vison des musées : la Museum Night Fever ! Une soirée durant laquelle plus de 30 institutions muséales bruxelloises ouvrent leurs portes tard le soir pour vous en mettre plein la tête et les mirettes. Ce 14 mars, un millier de jeunes talents s'emparent de la vision poussiéreuse des musées avec insolence et ingéniosité. Au programme de cette 14e édition: des concerts qui claquent, des performances hallucinantes, des animations de feu, des projections et installations immersives, du glitter everywhere et surtout de la culture fun à en perdre la tête. L'occasion de voir ou revoir des expositions incontournables sous un oeil neuf !

Après minuit l’heure du crime ? Of course ! Cinq musées ont prévu de vous accueillir pour une afterparty endiablée !

Quand ? le 14 mars de 19h à 1H00

Où ? La museum Night Fever se déroule dans30 musées bruxellois

Combien ? 13€ en prévente et 17€ sur place

Notre tip : des bus STIB feront la navette entre les différents musées gratuitement pendant la soirée donc n’hésitez pas à bouger durant la night. 

6. Le  plus kawaii : Cool Japan au MAS

Expo Cool Japan au MAS - Colorful Rebellion Seventh Nightmare, Sebastian Masuda
Colorful Rebellion Seventh Nightmare, Sebastian Masuda

Plongez dans l'hypnotisante culture visuelle japonaise avec "Cool Japan"au MAS à Anvers. Des gravures historiques et techniques ancestrales aux icônes internationales telles que Hello Kitty, Zelda et sailor Moon, découvrez un univers dont l'ADN rayonne partout à travers le monde. Inside,  "Cool Japan" vous propose d'en apprendre plus sur la culture "Kawaii", les inspirations des créateurs les plus en vogue de Tokyo, mais aussi de détailler les tatouages d'anciens guerriers ou encore de bavarder avec un robot !

Quand ? Visible jusqu'au 19 avril 2020

Où ? Au MAS à Anvers 

Combien ? 10€

7. La plus pop : Warhol - The American Dream Factory

Expo Warhol - The American Dream Factory
Expo Warhol - The American Dream Factory à la Boverie

Des nuits folles de Manhattan aux institutions muséales, 40 ans après son sacre, le roi de la pop rassemble toujours les foules. Cette année, c'est à travers une rétrospective de sa carrière à la Boverie que vous pourrez admirer ses oeuvres les plus célèbres. Intitulée Warhol - The American Dream Factory, cette expo ressemblera presque à un portrait vivant de l'artiste, de son histoire et de sa relation avec une Amérique dont il a su capter l'âme et déchaîner les passions. Le temps de l’exposition, la Factory s’installera donc en bord de Meuse jusqu'au 28 février 2021  !

Quand ? Du 2 octobre 2020 au 28 février 2021

Où ? La Boverie à Liège

Combien ? 17€

8. La plus privée : Sean Scully aux Musées royaux des Beaux-Arts

Exposition Sean Scully - Eleuthera - Au musées royaux des Beaux-Arts
Exposition Sean Scully - Eleuthera - Au musées royaux des Beaux-Arts

Apparenté à l'expressionnisme américain, Sean Scully est un artiste irlandais qui s'est fait connaître grâce à ses tableaux au vocabulaire unique fait de trames, de lignes, de rayures et de rectangles vivement colorés. Pourtant, ce n'est pas ce travail que les Musées royaux des Beaux-Arts ont décidé de présenter au public.  Dans "Eleuthera", c'est bien une toute nouvelle facette de Scully qui apparaît.Cette série élaborée entre 2015 et 2017 s'articule autour de la vie privée de Sean Scully. Elle traite de sa famille et plus particulièrement de son fils, Oisin, huit ans à l'époque, jouant sur la plage de l'île d'Eleuthera aux Bahamas. Elle permet au spectateur de découvrir un artiste plus proche de ses grands maîtres (Matisse et Van Gogh) que jamais. En tout c'est plus de 23 peintures à l'huile grand format ainsi que des pastels, des dessins et des oeuvres photographiques qui seront exposées à partir du 31 mars.

Quand ? Du 31 mars au 28 août 2020

Où ? MUSÉES ROYAUX DES BEAUX-ARTS DE BELGIQUE - Rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles

Combien ? prix à venir

9. La plus belge : Van Eyck, une révolution optique au MSK (Gent)

Jan van Eyck, L’Homme au chaperon bleu, vers 1428-30 (Muzeul National Brukenthal, Sibiu, Roumanie)
Jan van Eyck, L’Homme au chaperon bleu, vers 1428-30 (Muzeul National Brukenthal, Sibiu, Roumanie)

Cette année, Gand met le paquet pour rendre hommage à Jan Van Eyck, l'un des peintres qui ne cesse de promouvoir le rayonnement artistique de la Flandre à l'international. Et après presque six siècles, la ville remet son maître à l'honneur avec son événement "OMG! Van Eyck was here". Une thématique annuelle qui entend bien montrer le riche héritage de l'artiste dans des domaines aussi variés que le design, la danse la mode ou encore la gastronomie. C'est d'ailleurs dans ce cadre que le Musée des Beaux-Arts de Gand organise la plus grande exposition jamais consacrée à Jan van Eyck. Seule une vingtaine d’œuvres du maître flamand sont conservées dans le monde et plus de la moitié d'entre elles sont visibles lors de l'expo. Elles y côtoient des œuvres de l’atelier de Van Eyck et des copies de tableaux aujourd’hui disparus, mais aussi plus de 100 chefs-d’œuvre du bas Moyen Âge.

« Van Eyck. Une révolution optique » démêle le vrai du faux à propos de l’artiste et inscrit sa technique, son œuvre et son influence dans une perspective nouvelle. L’exposition veut déclencher chez les visiteurs un émerveillement comparable à ce que les contemporains de Van Eyck ont dû éprouver en voyant pour la première fois son art. Le must ? L’exposition est centrée sur les huit volets extérieurs restaurés de L’Adoration de l’Agneau mystique, prêtés tout à fait exceptionnellement par la cathédrale gantoise Saint-Bavon. Jamais auparavant ces derniers n’ont été réunis dans une exposition en dehors de la cathédrale, avec en sus d’autres œuvres de Van Eyck et de ses contemporains. De plus, après 2020, les panneaux ne quitteront plus jamais la cathédrale : l’exposition au MSK est donc l’unique et dernière occasion d’observer les panneaux dans un contexte plus large.

Quand ? du 1er février au 30 avril 2020

Où ? au Musée des Beaux-Arts de Gand 

Combien ? 28€ tarif plein

10. La plus engagée : Libérer les femmes, changer le monde au Musée Belvue

Musée Belvue - expo féminisme en Belgique
Exposition Libérer les femmes, changer le monde au musée Belvue

Cette exposition revient sur le mouvement féministe des années seventies. Époque où les femmes sont littéralement descendues dans les rues pour revendiquer leurs droits à l'égalité au niveau de la loi, du travail, de l'école et de la famille. Intrinsèquement lié à la libération sexuelle, les années 70 permettent aussi aux femmes de réclamer leur droit à disposer de leur corps et de leur fécondité. C'est l'arrivée en fanfare de la pilule. Mais au-delà de l'épanouissement sexuel, les femmes dénoncent également les préjugés et les violences qu'elles subissent au quotidien. Ensemble, elles font plus que brûler leur soutien, elles s'organisent, écrivent, réfléchissent, analysent et théorisent leurs pensées. Cette période est d'une richesse considérable au niveau de la recherche et des études de genre. Aujourd’hui, leurs revendications et leurs analyses restent d’une brûlante actualité et prouvent que cette "nouvelle vague féministe" n'est pas juste un cri, une émotion, une fièvre.

Quand ? Du 20 février au 24 mai 2020

Où ? Au musée Belvue à Bruxelles 

Combien ? Gratuit !

À LIRE AUSSI

7 musées à visiter avec vos kids

Pourquoi faut-il voir l'exposition de Christian Louboutin ?

3 expos interactives et interpellantes incontournables