S’offrir une tranche de l'(art) à l’Affordable Art Fair

Mis à jour le 16 février 2018 par Elisabeth Clauss
S’offrir une tranche de l'(art) à l’Affordable Art Fair

sans-titre2On y va pour acquérir une oeuvre authentique de 50 à 5000€, se rincer l'oeil (critique ou non), découvrir des artistes et boire un verre.

L'Affordable Art Fair (littéralement, Salon de l'art abordable), s'ouvre ce vendredi 7 février à Tour & Taxis. Jusqu'au lundi 10, on pourra flâner au milieu des sélections de 90 galeries d’art internationales, qui exposeront plus de 600 artistes. Tableaux, photos, sculptures, jouets, installations, photocall aménagé par les bougies Iceberg, ateliers de sérigraphie (on repart avec son sac personnalisé, sous l'égide du Studio Okiko), créations plastiques, art contemporain, à distinguer de l'art comptant pour rien.

Faire une B.A en passant : Le vendredi 7 dès 19h, Les Petits Riens organisent une « Art Auction Night » dès 19h, vente aux enchères de meubles recyclés et redécorés par des artistes belges (Jean-Luc Moerman, Denis Meyers, Ann At, Damien-Paul Gal, Kim Vande Pitte, Cécile Barraux de Lagier, Gauthier Poulain...), animée par Pierre Cornette de Saint Cyr et Charlie Dupont. Les profits seront intégralement reversés à l’association.

Voir les jeunes : Au stand "jeunes talents", on découvrira la sélection de l'agence de direction artistique "Demain il fera jour". Le moment d'investir...

Occuper les enfants : Pour les jeunes, vraiment jeunes talents, l'espace BOZAR occupera les enfants le temps de la visite, avec des ateliers destinés à leur faire découvrir l'art contemporain.

A boire et à manger :  A l’Atelier Yves Mattagne et à l’Arty Bar, à des prix affordable aussi.

Se faire un avis : Guetter les stickers des coups de coeur d'un panel de VIP, en se demandant où se niche notre crush à nous. C'est tout un art.

sans-titre

sans-titre4

sans-titre3

ThumbNailHD_karim_aspx[1]