Les boutiques pop-ups de fêtes, c’est parti !

Mis à jour le 1 décembre 2018 par Elisabeth Clauss
Les boutiques pop-ups de fêtes, c’est parti !

Comme les sapins et les lutins, les boutiques pop-ups surgissent en décembre, avec leurs sélections de tentations pour (se) faire plaisir. Vous n'avez pas encore commencé à réfléchir aux cadeaux ? Laissez-vous inspirer !

1/

Les bijoux signifiants d'Isabelle Lenfant & les tenues conquérantes de The Wolf-Belgium

 

 

Isabelle Lenfant et ses créations pensées pour panser

Fille de médecin, la créatrice soigne avec son langage à elle, celui des métaux précieux. « J'invente des bijoux symboliques, avec une recherche sur le sens. Pour écrire sa vie avec moins d'encre rouge dans la marge. » Son célèbre "sparadrap", parfois piqué de quelques gouttes de rubis, peut remplacer une alliance quand la vie oblige à grandir . Son pendentif "pilule" fait passer celles des tribulations de chacun, le "morceau de scotch" rabiboche, les "attaches de classeur" enroulées en bagues rassemblent nos souvenirs. Isabelle Lenfant comble aussi des chaînons manquants symboliques, lie les âmes avec des colsons d'argent. Les objets usuels pour bricoler ou réparer deviennent bijoux précieux, avec un trait d'humour et d'union. Joie pérenne ou chagrin passager, ses bijoux sont mouvants et émouvants. Pour matérialiser tout ce qu'on ne contrôle pas, Isabelle imagine le collier "lâcher prise" (de contact, de conscience, de tête… ), en forme de fiche électrique. Des pièces qui trouvent naturellement leur place sur la peau, et leur symbole, dans nos vies. Les petits sparadraps existent aussi en taille enfants, parce que les grands ne sont pas les seuls à se faire, parfois, bobo...

 

 

The Wolf Belgium, c'est la griffe belge qui va nous faire hurler à la lune

Aude De Wolf lance sa collection à la séduction savamment structurée. Une patte séductrice, la déclinaison de l’univers militaire, avec une affection pour les lignes des années 40. La créatrice décline des pièces basiques magnifiquement coupées – c’est sa signature – qu’elle structure avec des poches, et des échancrures qui révèlent sans dévoiler. Elle imagine des jupes fendues qui se drapent autour de la cuisse lorsque l’on monte les escaliers, grâce un tissu lesté, qu’elle applique là où le vêtement s’échancre. Parfois, ce sont des détails qui confèrent un flegme androgyne au mouvement.Elle aime marquer l’épaule avec une patte, resserrer les silhouettes dans le bas, leur donner de l’ampleur en haut, pour une touche années 80 avec une silhouette en triangle inversé. « J’emprunte au vestiaire masculin, des pièces classiques détournées, pincées, ceinturées. Je crée pour une femme hyper féminine et sexy, mais seulement accessible si elle le veut. » Dans des tons noirs, cognac, écru, fauve ou gris chiné, elle conçoit des robes et des combinaisons aux tailles toujours placées très haut, conçues avec du bon sens et des tissus infroissables. Exactement ce dont on a besoin pour les fêtes de fin d'année. Et pour après.

Quand ?

Les 13, 14  et 16 décembre

Où ?

29 rue Vilain XIIII à 1000 Bruxelles

Le plus ?

C'est un moins : 5% pendant ces 3 jours, et une coupette à partager pour fêter ça, évidemment !

 

(Photos : Emmanuel Laurent)

2/

Faites durer la flamme, avec "Aimez-Vous les Uns les Autres"

Une boutique-boudoir avec (faux) feu ouvert et (vraie) chaleur du coeur, qui déploie un impressionnant orgue de parfums de bougies naturelles, au 69 (ça ne s’invente pas) rue Haute à Bruxelles.

 

Les « bougie's fortunes »

Isabeau Paape est partie du principe indéniable et délicieux, qu'on a tous besoin d'amour. De lumière, d'une petite flamme qui danse dans notre coeur et réchauffe notre âme. Celle-ci en plus, elle sent bon.

Sa ligne, 13:34, comme le verset de la Bible qui dit « Aimez-vous les Uns les Autres », est une nouvelle Maison de Cire, mais elle est solide comme la sécurité des sentiments.

Une marque 100 % bruxelloise, dont les bougies haut-de-gamme invitent à la détente et à la conscience des inestimables « petits » bonheur présents. Son message répand de la bienveillance – et ce sera bien la seule chose qui en découlera, puisque cette cire de soja, 100 % biodégradable, sans paraffine ni pétrole, se consume tendrement dans son continent écologique, et se nettoie à l'eau.

La mèche en bois de cèdre est garantie « plantation renouvelable », et toute la production est réalisée à la main et avec le cœur, dans un atelier lui-même niché au centre palpitant de Bruxelles : les Marolles, là où est née la belgitude, là où « Aimez-vous les Uns les Autres » crépite.

Isabeau a créé cette gamme de bougie « haute couture » des senteurs aux pochons de coton bio, elle a joué les alchimistes pour inventer des compositions de parfums nouveaux, jusqu'aux cachets personnalisés sur chaque bocal.

Ses bougies sont naturelles, non toxiques, sans fumée, et non mutagènes. En revanche, le plaisir et la paix qui en émanent sont particulièrement contagieuses.

Ses « bougie's fortune » sont aussi disponibles en ligne. Mais pour une papote et un thé chaud, rien ne vaudra la balade rue Haute (en couleurs).

Où ?

69 rue Haute, 1000 Bruxelles

 

3/

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 17

Le Blondie Market de Gaëlle Verwest

Après 8 années de succès dans la découverte et la présentation de belles maisons de niche aux fans de mode belges, le Blondie Market aux (réels !) 10.000 followers sur Instagram revient aux mains de Gaëlle Verwest. Lancé en binôme avec Charlotte Ooms, sa partner in crime – puisqu’on parle bien de fashion victimes – qui s’oriente vers de nouveaux horizons, Blondie Market devient le laboratoire d’exploration de petites marques luxueuses et artisanales de Gaëlle seule.

Avec son  pop-up Five Fashion , Gaëlle poursuit sa mission de dénicheuse de talents et d’influence heureuse. Bijoux fins de fantaisie, accessoires, idées de cadeaux ludiques et pointus, on y shoppe des pendentifs symboles, des boucles d'oreilles délicates, un premier bijou pour une ado, une attention pour ses amies.

Gaëlle est active dans le milieu de la mode belge, et dans le vif du sujet bruxellois. Et puisque pour bien distribuer la mode, il faut d’abord la communiquer, le compte @blondiemarket braque les projecteurs sur de précieuses jeunes marques qui se développent artisanalement.

Quand ?

Le showroom-boutique de Five Fashion – le 5 est le numéro fétiche de Gaëlle, comme les doigts de la mains qui doivent travailler ensemble pour créer - sera ouvert du lundi au samedi de 11 heures à 18 heures jusqu’au 24 décembre.

Où ?

3 avenue Latérale, 1180 Bruxelles.

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 19

(Photos : Noémie Kreitlow)

4/

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 21

I got the blue (jeans) avec le pop-up store de Façon Jacmin

Pour les soeurs Alexandra et Ségolène qui ont fondé cette marque 100% belge et artisanale de collections en jean haut haut de gamme, « le futur de la mode, c'est la non-mode ».

Elles fabriquent leurs pièces au design pointu et ultra-désirable dans le respect d'un savoir-faire pensé pour durer. Leur mode, intemporelle, est cependant ancrée dans l'époque : pratique, sportive, d'une féminité androgyne, élégante. Elles représentent une nouvelle génération consciente, et elles ont tout compris.

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 23

 

« Nous voyons un retour à l'essentiel, au vêtement, à une mode sans mode, dans l'intemporalité. Le public retrouve la conscience de l'importance de s'offrir une pièce de qualité qu'on gardera « toute une vie ». Les clients regardent à nouveau comment sont faits les vêtements, dans quelles conditions. L'époque apporte aussi des innovations palpables, notamment dans le fonctionnement de l'industrie : avant, il fallait en passer par les saisons de production, par les salons… Maintenant, si on le veut, on peut changer les codes, trouver son propre rythme. Nous pensons que le secteur va gagner en liberté. De toute façon, il n'a pas d'autre choix que de se renouveler et de se réinventer. La mode a besoin d'innover, chacun doit pouvoir se distinguer. On revient de plus en plus à la fonctionnalité du vêtement, plutôt qu'aux tendances, même s'il restera des lignes directrices. De plus en plus de créateurs prennent l'écologie en compte, tant au niveau de la confection que de la stratégie. On sent que les clientes sont de plus en plus sensibles à ce qu'elles achètent. Le futur de la mode, c'est moins de fast fashion, le décloisonnement des disciplines, des formes d'art qui se mélangent. »

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 25

 

Où ?

Pour s'offrir une pièce durable et transversale, Façon Jacmin, qui vient d'ouvrir une boutique à Anvers, au 58 Kammenstraat, lance aussi un pop-up  chez 79 - Art&Design store à Bruxelles, un concept qui permet de s'offrir design & art à prix accessible. Rue des Eperonniers 79, 1000 Bruxelles.

Quand ?

Du 6 au 9 décembre, de 11h à 19h.

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 27

(Photos : © Sarah Van Praag Photography)

5/

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 29

Achetez vos bijoux sur Instagram avec Juuls Juuls !

La maison de joaillerie lancée depuis Berlin par une Anversoise déploie profondément ses racines dans l'épure "à la belge", et ses bourgeons fleurissent dans la capitale européenne du culot créatif.

Désormais, Juuls Juuls casse les codes en proposant à ses clientes d'acheter des bijoux précieux via Instagram lors d'un pop up virtuel et original !

Julie, la fondatrice, est née dans la capitale du diamant. Depuis son premier job d'étudiante, elle a été immergée dans le monde de la bijouterie. Outre sa passion pour les bijoux, c'est une vraie militante du e-commerce : "je fais régulièrement du shopping sur Net-à-Porter, Asos, Nasty Gal, etc. Mais la plupart des boutiques de mode en ligne ne proposent qu’une gamme très large et de différentes catégories. Il n'y a pratiquement pas de destination où l’on peut trouver uniquement une offre de bijoux, de qualité supérieure, créée par des designers internationaux et pour laquelle on n’ a pas besoin de dépenser des sommes astronomiques."

Sur Juuls Juuls, vous ne trouverez que des bijoux de qualité (argent, or, vermeil), créés par des designers issus du monde entier. La fourchette de prix ? Entre 20 et 600 euros.

Pendant deux jours, du 30 novembre au 1er décembre, Daily Diamonds x JUULS JUULS proposeront  une sélection spéciale de bijoux de qualité via Instastories, notamment des vidéos et des séances de diffusion en direct.

En plus de la présentation des pièces, vous pourrez suivre des interviews de designers, d'invités surprises, et assister à des séances de styling de bijoux. Tout le contenu sera disponible simultanément sur les comptes Instagram de @dailydiamonds et @juulsjuuls.

Comment ça marche ?

Dès que la fenêtre s'ouvrira, les clients seront redirigés vers une page spéciale de la boutique en ligne Juuls Juuls où toutes les pièces des différentes boutiques seront disponibles, dont Ina Beissner, Cada, Vieri, Kim Mee Hye et Karolin van Loon.

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 31

 

Quand ?

Vendredi 30 novembre, dès 13h. La fête durera jusqu'au dimanche 2 décembre.

"Nous voulons changer la perception traditionnelle du bijou de qualité destiné à une élite seule. Il est temps de rompre avec les tabous entourant le prix des bijoux, et d'engager un dialogue entre les créateurs-joailliers et une nouvelle génération de clients, via le canal de vente au détail le plus contemporain et le plus accessible pour tous : les médias sociaux."

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 33

6/

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 35

Le pop-up store de Mosaert

Le but du collectif mené par Stromae, est de créer notamment une ligne de vêtements attrayants pour les hommes qui veulent porter des couleurs sans préjugés. Un postulat qui part du constat évident qu'une fille peut porter à peu près ce qu'elle veut (ici et maintenant, on s'entend), mais pour un garçon, ça n'est pas encore vrai, ou alors c'est Couture, c'est luxueux, c'est très cher. Du coup, les femmes ont quand même les leurs. On shoppera la collection actuelle, et des archives. Pour encore plus de plaisir, on pourra reprendre des couleurs au coeur de l'hiver en dégustant des biscuits.

Quand ?

Les 14, 15 et 16 décembre.

Où ?

4-6 Place Stéphanie à Bruxelles.

7/

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 37

Le Christmas Designers Market, et une bonne action

C'est l'édition spéciale Noël du Brussels Vintage Market, marché dédié au vintage et aux jeunes créateurs, organisé tous les premiers dimanche du mois. On y chine des vêtements et accessoires de friperies, bijoux, chapeaux, lampes réalisés par des artisans, etc...

Pour le Christmas Designers Market (où il n'y aura pas de produits vintage), venez à la rencontre de créateurs et designers locaux, pour soutenir une consommation éthique et responsable.

Des associations seront partenaires de l'événement, à l'instar de "Douche Flux" , qui proposera des "bons pour une douche" pour aider les sans-abris. Pour que la notion de cadeaux aille dans les deux sens...

Quand ?

Le 9 décembre

Où ?

Halles Saint Géry à Bruxelles

 

Les boutiques pop-ups de fêtes, c'est parti ! - 39