La croisade de Caroline Criado-Perez contre Twitter

Mis à jour le 14 février 2018 par Elsa Fralon
La croisade de Caroline Criado-Perez contre Twitter

Jane Austen

 

Menacée de viol sur Twitter depuis quelques jours, une journaliste s'en prend au réseau social.

À la base, une jolie initiative, mise en place par des féministes qui souhaitent faire remplacer le visage de Charles Darwin, par celle de l'écrivaine britannique Jane Austen sur les billets de 10 livres.

Ce n'est pas grand-chose, certains penseront que c'est inutile, mais au fond ça ne fait de mal à personne. Personne.

Eh bien si, ça fait du mal à quelques fachos frustrés. Qui ont cru bon d'agonir d'insultes (dont des menaces de viols) sur Twitter Caroline Criado-Perez, une des journalistes et blogueuse féministe à la base du mouvement.

Cette dernière est entrée en guerre froide avec Twitter. Comment est-il possible que des choses aussi graves que des incitations au viol mettent tant de temps à être supprimées de la toile?

Elle crée un hashtag #shoutingback et invite les utilisateurs de Twitter à s'en servir pour signaler toutes les agressions virtuelles dont ils auraient été l'objet.

Une pétition est lancée sur Change.org. 20 000 signatures en 24h, 20 000 personnes demandant à Twitter d'ajouter un bouton de "signalement d'abus". Caroline Criardo-Perez n'est pas la seule à se faire emmerder.

"Qu'est-ce que cela nous dit ? Que nous n'avons pas à subir cela. Les trolls ne gouvernent pas le Web, pas plus que les hommes agressifs qui envoient des menaces de viol à des femmes qu'ils veulent faire taire.", conclut la journaliste anglaise. 

On ne lâche rien!