Viktor & Rolf, le défilé le plus poétique (et étrange)

Mis à jour le 14 février 2018 par Elisabeth Clauss
Viktor & Rolf, le défilé le plus poétique (et étrange)©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures

Justes-au-corps, juste leur corps.

Poursuivant leur exploration de l'univers des maisons de poupées, les créateurs néerlandais ont proposé mercredi à Paris une collection seconde peau - jusqu'aux tatouages - dans une ambiance de cours de danse éthéré.

Quelques notes de piano, et des danseuses remplaçant les mannequins, impavides et maquillées comme des porcelaines, glissant sur les pointes.

Sous des perruques mousseuses, leur visage figé ne devait pas retenir l'attention, puisque seules les robes, déclinées des silhouettes de l'opéra, opéraient une sorte de magie étrange. Un spectacle captivant, très poétique, d'une esthétique maîtrisée et un peu, un tout petit peu, creepy.

©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures
©CatwalkPictures