King Kong Théorie: la pièce féministe punk à ne pas rater

Publié le 3 avril 2018 par Laurence Donis
King Kong Théorie: la pièce féministe punk à ne pas rater

Un classique canon à (re)découvrir sur les planches du Théâtre de la Toison d'Or. La pièce a tellement de succès qu'elle joue les prolongations... On n'en sort pas indemne, et c'est tant mieux!

«J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante mais pas pute, qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas». L'extrait vous est familier? Logique, le livre «King Kong Théorie» de Virginie Despentes, la fille plus King Kong que Kate Moss, est un classique. Ca ne vous dit rien? Petite chanceuse, c'est le moment de le découvrir... Le bouquin est à nouveau adapté en pièce de théâtre et c'est au TTO que ça se passe. 

Publié il y a un peu plus de dix ans, l'essai est souvent catégorisé de «féministe punk». Et il est plus d'actualité que jamais! Alors que la culture girl power sur fond de millenial pink explose, le manifeste de Virginie Despentes «claque comme un gros coup de Doc Martens à la tête des conventions patriarcales.» A la mise en scène, on retrouve Julie Nayer et ce sont trois comédiennes, Marie-Noëlle Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine Ysaye, qui relèvent le défi sur les planches. Au total, six actes sont présentés au public. Ici, on parle viol, prostitution, porno,... On rit, on est ému, on ouvre de grands yeux et on se met en colère. A aller voir d'urgence avec tous ses potes, mecs comme filles. 

Infos pratiques: King Kong Théorie au Théâtre de la Toison d'Or, Galerie de la Toison d'Or 396-398 – 1050 Ixelles. Du mercredi au samedi à 20h30, jusqu'au 12 mai. Prix: 23 euros pour les adultes, 10 euros pour les étudiants. (On ne tarde pas trop pour réserver, les places partent vite!)