20 bons plans pour aller skier

Mis à jour le 21 février 2018 par ELLE Belgique
20 bons plans pour aller skier

skicouv

 

Entre le ski sauvage, les palaces qui rivalisent d’altitude et les stages de glisse toujours plus border, ça s’annonce chaud à la montagne cet hiver. 

1. Dormir … sous les étoiles

À Chamonix, le mythique hôtel Mont Blanc conjugue le passé au présent et rouvre ses portes après une solide rénovation. L’architecte d’intérieur Sybille de Margerie lui redonne son statut d’antan et, côté restaurant, Guy Martin, le chef du Grand Véfour à Paris, lui offre une carte digne de ses cinq étoiles.

www.hotelmontblanc.com

À Val Thorens, les palaces se battent pour celui qui sera le plus haut. Après L’Altapura, c’est le Koh-i-Nor qui ouvrira le 6 décembre, pour prétendre au titre de plus haut cinq étoiles d’Europe. Cet hôtel-résidence (on peut aussi y louer un appartement) porte le nom du gros diamant qui orne la couronne de la reine d’Angleterre. Un petit côté mégalo qui sied à ce projet pharaonique.

www.hotelkohinor.com

À Val Thorens toujours, le Fitz Roy rouvre en décembre après un toilettage qui lui permet de décrocher sa cinquième étoile. Il se situe juste en dessous du Koh-i Nor question altitude. Résultat : il n’est pas le plus haut. Dommage, il est quand même très beau…

www.hotelfitzroy.com

À Courchevel, au sommet du Jardin alpin offrant une vue sur toute la vallée, c’est LE palace des neiges dont on attend l’ouverture cette saison : l’Apogée entre en piste le 11 décembre. Et ce sera du lourd : cinquante-trois suites et chambres dessinées par India Mahdavi, un spa Sisley dont une cabine a été conçue pour offrir le traditionnel soin russe « Baniya »… Le restaurant est à l’avenant, avec un chef doublement étoilé. Vous bavez ? C’est normal. Le genre d’endroit qui ne décline ses tarifs que sur demande.

www.lapogeecourchevel.com

À Chamonix, l’Heliopic, c’est tout un concept. Au pied du téléphérique de l’aiguille du Midi, face au mont Blanc, il se déploie en deux chalets où tout est conçu pour et autour du ski : une réception farcie d’alcôves pour préparer ses descentes, un point d’accueil destiné aux guides de haute montagne et aux moniteurs de l’ESF, un ski-shop, une supérette (l’Épicerie du Midi) et, pour récupérer, un spa de 500 m2 avec piscine, mur d’eau, grotte de glace et cabines. Pendant qu’on se soigne, les enfants ne perdent pas leur temps : c’est distributeur de bonbons et smoothies à volonté pendant qu’ils matent leurs dessins animés. Accessible et design dans une station qui mêle technique et old fashion, l’hôtel ouvre le 16 décembre.

Heliopic, Chamonix. Offre spéciale Facebook à partir de 86 euros/nuit pour les fans de la page Heliopic. D’autres formules, demi-pension, B&B ou all-in. + 33 (0)4 50 54 55 56.

www.heliopic-hotel-spa.com

Au Pré Saint Didier, le val d’Aoste démontre aussi à quel point le bien-être et les soins après-ski ont de plus en plus la cote. L’accès aux thermes de Pré Saint Didier est inclus dans le prix de séjour de son nouvel hôtel quatre étoiles, le QC Terme Pré Saint Didier
Spa & Resort.

www.qctermedipre.it

  • Histoires de raquette

Le soir, on chausse ses raquettes aux Contamines et, à la nuit tombée, on suit les pas et les paroles de la conteuse qui mène son groupe loin des sentiers battus pour une balade nocturne riche en histoires d’ici et d’ailleurs pendant 1 h 30.

Après ce voyage dans une autre réalité, on reprend ses esprits autour d’un bon repas préparé pendant l’expédition par le chef du Chalet du Parc. Adulte, 40 € et enfant, 30 €.

www.lescontamines.com

1/

ski2

2. Dormir … sur la paille

À Manigod, le chalet Refuge Vé La Marie à Noré permet d’entrer en communion totale avec la nature : la ferme date de 1810, elle a été rénovée avec un équipement autonome et 100 % solaire. Pour quinze personnes maximum, c’est « Into The Wild », le service en plus.

www.aravis.com

Dans le Sud-Tyrol, on se fait masser aux herbes alpines, on se baigne dans le foin ou la laine et on déjeune autour des produits de la ferme avant de chausser ses skis. C’est le concept proposé par les fermes de Roter Hahn. L’écotourisme en plein !

www.roterhahn.it

À Albiez-Montrond, la Ferme à Joson, c’est un chalet cosy pour grandes tribus (16 personnes), situé à 300 m des pistes. Ancienne ferme mauriennaise de 1789, elle vient d’être complètement rénovée et, sur 200 m2, elle offre six chambres, quatre salles de bains, une grande salle à manger, un salon TV, une cuisine et une terrasse avec vue imprenable sur les aiguilles d’Arves. À partir de 950 e la semaine. +33 479 59 38 30.

  • Dévorer le paysage

Il porte un chapeau de sorcier et des lunettes rondes, il fait de la magie en faisant parler les plantes dans notre assiette et il avait disparu de la circulation. Marc Veyrat, le Harry Potter de la cuisine française, remonte en piste dans son village natal de Manigod. Sur plusieurs hectares
dans le massif des Aravis, à 1 500 m d’altitude, il a recréé un vrai hameau savoyard avec des chalets, une chapelle, un four à pain, un jardin botanique où pousseront des plantes aromatiques… Bien, non ?

La Maison des Bois, col de la Croix-Fry à Manigod. +33 4 50 60 00 00.

www.marcveyrat.fr

2/

skicouv

3. Dormir ... dans la neige

À La Clusaz, on peut louer une tente igloo, le Dôme de l’Étoile des Neiges, pour un soir. On l’atteint en raquettes ou à pied depuis le col de la Croix-Fry et on booke le pack couvert ou fondue. On peut même y passer la nuit en optant pour le bivouac (6 personnes) : matelas et duvets sont fournis, comme le petit déjeuner du lendemain.

www.laclusaz.com/hiver/le-dome-de-l-etoile-des-neiges.html

À Saint Sorlin d’Arves, au cœur du domaine skiable et face aux aiguilles d’Arves, le restaurant L’Alpe propose de passer la nuit sous les étoiles. Soit on choisit la version Ice Hotel et on dort dans un igloo, soit, quand on est plus frileux, on prend le dôme et on se réfugie près du poêle à bois dans un lit un peu plus douillet. Accessible en skis de rando/raquettes ou par la dernière remontée mécanique du plan du Moulin Express. Infos : Xavier Sambuis, +33 6 81 91 33 12.

  • Le chien aboie et le traîneau passe

À Valloire, relié à un chien de traîneau par une longe et chaussé de raquettes à neige, c’est en duo que se fait la découverte des forêts et combes enneigées ! Le chien entraîne et tracte
le randonneur sur un rythme doux, proche de la marche nordique. Pas de dénivelé, on apprend plutôt à gérer la relation avec son chien et apprécier le calme de la forêt le temps d’une balade. À partir de 8 ans. Randonnées d’1 h 30 encadrées par deux professionnels. 35 € pour un adulte, 25 € de 8 à 11 ans.

+33 6 19 52 11 19.

3/

 ski2

4. Skier ... autrement

Aux Menuires, cette année, on peut descendre des pistes non damées, dans la poudreuse, libre et en toute sécurité grâce à différentes « Zones nature » mises en place sur le domaine skiable.

www.lesmenuires.com

À Albiez, les ados en mal de sensations fortes profitent de six séances de deux heures pour s’initier à tous les types de neige et  de terrains (bosses, jumps, poudreuse, forêts, boarder…). Vincent transmet sa passion en toute sécurité : apprentissage des règles de sécurité en hors-piste, recherche ARVA… Indispensable quand on pratique cette discipline ! Stage ouvert aux jeunes de niveau étoile de bronze.

www.esfalbiez.sitew.com

À Saint-Gervais, la Compagnie des guides propose des stages « Neige et sécurité ». Au programme : mise en condition en bordure de piste, apprentissage des différents risques et comment les déjouer, formation au matériel de sécurité de base et toutes les explications sur la formation et le fonctionnement d’une avalanche. L’objectif : avoir toutes les clés pour détecter les zones à risque ! Pour finir en beauté, on suit le guide sur quelques beaux hors-pistes de proximité. À faire avec des enfants (à partir du niveau Étoile de bronze) pour les conscientiser. Après ce stage d’une journée, on peut enchaîner avec une journée axée sur l’évolution d’un groupe en hors-piste. La montagne racontée et dévoilée par ceux qui la connaissent le mieux, c’est magique. Niveau requis : piste noire, évolution hors piste. 7 personnes maximum par groupe (et 5 minimum). 65 €/personne la journée.

Compagnie des Guides de Saint-Gervais, 04 50 47 76 55.

www.guides-mont-blanc.com

  • Le Baby Show ou les premiers frissons

Aux Orcières, on emmène les enfants dès 12 mois sur les pistes à bord d’un snow scoot. Cette nouvelle technique développée par l’ESF permet un apprentissage précoce du ski. Contrairement à la luge, l’enfant est actif, il doit gérer son équilibre et se pencher dans les virages en même temps que son pilote… qui aura pris quelques cours
pour apprendre à le diriger.

www.orcieres.com

Manuella Damiens