Cadeaux chics, last-minute, et éthiques

Mis à jour le 23 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Cadeaux chics, last-minute, et éthiquesExtrait de Confessions d'une accro au shopping
Extrait de Confessions d'une accro au shopping
Extrait de Confessions d'une accro au shopping

Comment marquer le coup sans exploser le coût ? Bonnes idées pas - trop - chères et futées, pour (se faire) gâter.

1/

OFFICIAL INSIDE PIC BP-2La descente à Maasmechelen Village : le bon plan facile, économique et efficace pour grouper tous ses achats Noël en une journée.

Si vous ne connaissez pas encore, ce vaste espace outlet accueille des dizaines de marques belges et internationales, dans des petites boutiques cosy, à minimum -30 / -60 % (parfois moins encore).

Dans le Belgian Pavilion, on shoppe une quarantaine de marques créateur et maisons belges, une sélection très affûtée, qui change le regard...

Depuis peu, Comptoir des Cotonniers, Princesse tam-tam, Ba&sh, Marité François Girbaud, et Bang & Olufsen ont rejoint les autres enseignes de ce petit village, comparable à un Disneyland du shopping. On y déniche aussi de super bons plans pour les enfants, i.e une robe Burberry pour petite fille, à moins de 80 €.

Bien sûr, on déjeune sur place, notamment chez Ellis Gourmet Burger, avec ses hamburgers créatifs, comme le Burger Rossini au foie gras, ou chez Cellini, pour déguster des pizzas familiales grandes comme des roues de camion.

Une navette assure le transport entre Bruxelles et Maasmechelen, y compris le dimanche.

ScreenShot2013-11-21at11.47.58.114834[1]

2/

1

Vide Dressing, un site de 2nde main de luxe, qui lutte à sa façon contre la contre-façon

Cette plateforme de vente entre particuliers présente la particularité d'avoir lancé un service de "Luxe Certifié".

Le but : permettre aux internautes d'acquérir des pièces de luxe vérifiées en amont par une équipe de juristes (et non un simple service clientèle). Les achats sont ensuite livrés
avec une attestation de conformité.

Le plus ?

Les utilisateurs mettent directement leurs articles en ligne, et indiquent le prix estimé en boutique. Un pourcentage de réduction est ainsi calculé automatiquement pour chaque article. On achète comme sur n’importe quel e-shop, avec une option "satisfait ou remboursé" de 48h.

Quelques chiffres (parce qu'on aime bien ça, les chiffres, entre l'accrochage de 2 boules de Noël au sapin) :

Vide Dressing compte aujourd’hui plus de :

- 500.000 membres (dont 3000 en Belgique)
- 2.000.000 visites par mois
- 85% d'articles féminins
- 500.000 articles
- 8000 marques, dont 60% haut de gamme et luxe

(Et aussi quelques chiffres "mauvais conscience", si des fois vous ramenez de faux sacs Luis Vuiton ou Channel de vos vacances)

- La contrefaçon aurait pour conséquence directe la suppression de 200 000 emplois dans le monde, dont 100 000 en Europe
- Elle représente  7 à 9% du commerce mondial

Un bon moyen d'acquérir des pièces de fond pour son dressing, sans craquer le compte "études supérieures" de ses enfants.

3

3/
2Le vide-dressing des hipsters belges : Ipster's closet Brussels

Lancé en octobre dernier par Tatiana Mpoyi, une jeune fashionista avertie de 21 ans, ce groupe Facebook compte déjà près de 700 adhérents. Des internautes qui ne veulent plus perdre de temps sur des sites de vente de 2nde main "de tout et n'importe quoi", pour aller droit au but : la mode, la mode, et un peu de mode, aussi.

Le principe est simple : on rejoint le groupe, puis on place des photos de ses pièces dans les albums spécifiques : baskets, vestes, bijoux...

Le turnover est rapide, et si on cherche un article en particulier, mieux vaut rester aux aguets.