Ann Demeulemeester réinvente la joie

Mis à jour le 2 octobre 2017 par Elisabeth Clauss
Ann Demeulemeester réinvente la joie

Chaque saison Sébastien Meunier crée une collection d'émotions incarnées. La saison prochaine, la légèreté vire au bonheur.

Tous les créateurs n'imaginent pas "de la mode". Tant font du produit (qui globalement, se vend mieux au plus grand nombre). Mais Sébastien Meunier possède la grâce de ceux qui imaginent des vêtements comme si leur vie en dépendait. Ce en quoi il matérialise des sensations qui nous touchent, car c'est un peu le propos de l'art. Pour l'été prochain, Ann Demeulemeester réclame le droit d'être "forever kids", et accompagne son défilé d'un concert live de Warhaus, groupe belge indie pop punk à voix, la profondeur des silhouettes à peine déshabillés, des mélodies et des sons.

En noir et blanc, les contrats identitaires de la Maison, les pièces sont légères et animées d'un existence propre, avec des rubans et des plumes dessinant une silhouette différente à chaque mouvement. On montre la peau, on noue, on dénoue, on s'attache avec ces liens de soie, qui tissent les histoires qu'on veut bien raconter.

Elvis Pompilio a conçu des coiffes poétiques, aériennes et virginales, de fleurs et de plumes, pour décoller plus haut encore, si on en ressent l'envie. Gamins, pour toujours et à nouveau.

Plus d'images de la collection :

Plus d'images de chapeaux et couronnes :

(Photos Catwalk Pictures / Etienne Tordoir)