Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude

Publié le 8 septembre 2017 par Marie Guérin
Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude

C'est à la direction artistique de Jean-Paul Goude que Desigual a décidé de confier son défilé printemps/été 2018. Une collaboration à succès qui a mis à l'honneur la mode, la diversité et l'optimisme. En route !

Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude - 1

Viens, on s'en va

... c'est ce que semble nous raconter la scénographie. Avec une musique signée Sam Spiegel et une choré de Ryan Heffington, Jean-Paul Goude a repoussé les limites de l'imagination pour nous emmener dans un voyage où chaque mannequin a sa tribu, chaque vêtement une signification et le spectateur, une envie de s'enfuir dans ce monde rêvé.

Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude - 3

Puisque l'univers servait la collection, on a pu découvrir des vêtements bourrés d'énergie est inspirés de plusieurs influences: exotique, psychédélique, jungle, avec pour dénominateur commun la couleur... et une irrépressible envie de sourire.

Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude - 5

Parmi les pièces, des tissus fluides, des kimonos, des pyjamas, du léger et confortable. Si on ne devait choisir qu'une silhouette, ce serait celle-là:

Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude - 7

Mais doit-on  vraiment faire un choix ?

Desigual et son voyage imaginaire signé Jean-Paul Goude - 9

Le défilé présentait également une collection capsule de 16 pièces designées par Jean-Paul Goude himself. De quoi apporter encore un peu plus de fabuleux à cette mise en scène extravagante et joyeuse, expliquée par le photographe qui a visé « la diversité culturelle, le style chic de la rue comme forme démocratisée de la mode, la fête, l'originalité, le rythme, l'humour. Ce sont des valeurs qui font non seulement référence à l'ADN de la marque, mais aussi aux miennes. Disons que nous sommes sur la même longueur d'onde.»

C'est avec ce genre de collaboration que Desigual continue à surprendre le petit monde de la mode. Toujours là où on ne l'attend pas.