Louis-Gabriel Nouchi X Agnelle

Mis à jour le 21 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Louis-Gabriel Nouchi X Agnelle

C'est la rencontre d'un jeune designer surdoué formé à La Cambre, et d'une ganterie française tenue à bout de bras par trois générations de femmes.

Avec une main de velours dans un gant de cuir, Sophie Grégoire a pris la succession de sa mère Josie, qui tenait elle-même la société de sa grand-mère Marie-Louise. Complètement autodidacte, elle n'a pas vingt ans lorsqu'elle se lance dans l'aventure familiale. Toutes les collections sont fabriquées - à la main, c'est de circonstance - à Saint-Junien en France, avec 35 employés fiers de leur boîte, et au design, Marie-Laurence Sévigny, créatrice belge.

Louis-Gabriel Nouchi X Agnelle - 1
Louis-Gabriel Nouchi X Agnelle

Pour accroître encore le désir, Agnelle mêle depuis toujours son savoir faire à celui de grands studios de création : Azzedine Alaïa, Yves Saint-Laurent, Cédric Charlier, Christian Dior, Anthony Vaccarello, Rodarte, Maison Martin Margiela, Louis Vuitton, Rick Owens... et Louis-Gabriel Nouchi, qui a marqué les esprits lors de sa participation au festival d'Hyères en 2014, et oeuvre depuis dans des studios discrets et exigeant, en France et en Italie. Il a créé des collections capsules pour la Redoute et les Galeries Lafayette, et imprime désormais son style aigu et androgyne à la collab' Agnelle, à prendre à plein coeur mais avec des gants.

Cette collection déploie des contrastes tranchés et l'esthétique de l'univers du manga Akira, dans le Tokyo futuriste quoique post-apocalyptique des années 80, qui slalomait dans l'imagerie de la moto. Sur les gants longs de Louis-Gabriel Nouchi qui caressent une histoire, des patchs "citoyen" rappellent que la mode peut être politique quand elle est intelligemment investie : "c'est une base de gants de BMX, déclinés avec des ornements de fourrure et de néoprène technique, car cet objet usuel est tant fondamental dans le secteur utilitaire que dans celui du luxe". Ses gants courts aussi figent la tension, déclament leurs mantras et tandis qu'on les lit, ils nous lient. Du bout des doigts.

Disponibles dès septembre, dans une sélection de boutiques en Belgique et online.

Photos : Émilie Gomez