Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : toutes en orange !

Mis à jour le 16 février 2018 par Juliette Debruxelles
Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes : toutes en orange !
photo-Claire
Claire Laffut en orange...

 

«Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes», c’est la campagne mise en lumière ce 25 novembre*.
Pour montrer son engagement, on adhère à la campagne de l’ONU : « Journée orange ».
Objectif : s’habiller en mandarine pour appeler à l’élimination sans réserve, hésitation, ni délai, de la violence contre les femmes.
A dater d’aujourd’hui, et jusqu’au 10 décembre, on ne porte plus que cette couleur pour montrer notre solidarité envers les personnes (entre 500 000 et 2 millions tous les ans, dont 80% de femmes et les filles parmi les victimes découvertes) qui  font l’objet de traite à des fins de prostitution, de travail forcé, d’esclavage ou de servitude, selon les estimations. Pour montrer notre sororité envers plus de 130 millions de filles et de femmes actuellement en vie ont subi des mutilations génitales féminines, principalement en Afrique et dans certains pays du Moyen-Orient. Pour montrer notre envie d'aider les 70% de femmes victimes violences au cours de leur vie.
Le message de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU, à l’origine du mouvement, est aussi porteur d'espoir : « Je me félicite que de nombreuses voix s’élèvent en faveur de l’éradication de cette violence, qui touchera près d’une femme sur trois au cours de sa vie. Je salue l’action des dirigeants qui s’efforcent, par leur action législative et par un changement des mentalités, de contribuer à cette cause. Je rends également hommage à tous ces héros qui, partout dans le monde, aident les victimes à se rétablir et à devenir des agents de changement. »
Go girls !

* Date choisie en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef d'État, Rafael Trujillo.