Christian Wijnants, l’incroyable fluidité

Mis à jour le 10 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
Christian Wijnants, l’incroyable fluidité

Imprimés développés à partir de graffitis répétés qui aboutissent à des fleurs d'une délicatesse presque insaisissable, contrastés avec des boots en serpents à se mordre la queue : Christian Wijnants continue, patiemment, de bâtir l'Eden de sa Maison.

Pour ses imprimés, le designer belge a réfléchi le street art, en a exhalé de grandes fleurs « au pinceau », développant des pétales de paisley déployés. Les pièces, pensées pour vivre, séduire et libérer ses mouvements, peuvent se porter inversées, superposées. Servis avec grâce et cohérence, ces vêtement sont composés pour voyager sur la silhouette.

christian_wijnants_aw17_0050

Il faut les voir, les toucher, les faire bouger : ses pièces semblent animées d'un mouvement pluridimensionnel. Réalisant avec grâce le mariage contrasté – donc intéressant, comme chez les gens – de textures légères comme un souffle d'air et de couleurs denses (le jeune bouton d'or, le vert-comme-les-yeux-d'une-belle-fille, le mauve-comme-les-songes-d'une-aube-meilleure), donnent du volume à la réflexion, et du corps à la collection.

Photos : Etienne Tordoir / Catwalk Pictures