PFW : Lutz Huelle, l’art et la matière

Publié le 5 mars 2017 par Elisabeth Clauss
PFW : Lutz Huelle, l’art et la matière

De sa collection hiver 2017, il tracé une ligne dense et riche de ramifications.
De la mode, il a cousu un patchwork de bon sens.

Formé à Saint Martins puis auprès de Martin Margiela dès 1995, il a débuté comme responsable de la production artisanale et de la maille : depuis les origines de sa vocation, Lutz Huelle est un artisan. De beauté et de singularité.

Lutz Huelle_FW17_look_27

Dès 2000, avec la persévérance de ceux qui sont animés par la grâce (et poussés par le feu sacré), sous son nom, il développe des vêtements classiques repensés pour exalter le quotidien. C'est un rien, un bomber jacket qui s'ouvre sur le côté, un pull qui mute en doudoune, et c'est d'une efficacité artistique – et pratique – redoutable.

Lutz Huelle_FW17_look_13

Lutz Huelle_FW17_look_01

En toutes choses, ce qui nous exprime, c'est l'interprétation que nous faisons du monde. Habillées par Lutz, nous disons l'enchantement du commun dévoyé. Ce sont des manteaux, des jupes ou des robes, mais ce que le plus parisien des designers allemands nous offre, ce sont des moyens de dire notre particularité propre. Ça remplace aisément vingt ans de thérapie, et ça s'achète en magasin. Lutz, c'est le luxe d'incarner, le temps de remonter un zip, la totalité de nos personnalités uniques.

Pour mieux se figurer la collection :

 

https://youtu.be/E5G9fIB4WYc

 

Pour jeter un oeil au maquillage backstage :

 

(Photos Arnel Ian Della Gente pour Catwalk Pictures)