Oscars 2017: les people se lâchent contre Trump

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Oscars 2017: les people se lâchent contre Trump

Pourquoi les stars anti-Trump arboraient-elles un petit ruban bleu sur leur tenue de soirée? Retour sur les temps forts de cette cérémonie très politisée...

Le dress code des Oscars 2017? «A touch of color». Sur le tapis rouge, les célébrités ont été nombreuses à orner leur robe d'un ruban bleu, c'est le cas du top Karlie Kloss par exemple ou encore de l'actrice Ruth Negga. L'accessoire cible ouvertement Donald Trump puisqu'il fait référence à l'ACLU (l'Union américaine pour les droits civils qui s'est notamment engagée contre le décret anti-immigration). Mais ce n'était pas la seule attaque de la soirée visant le président des USA, les people ont renchéri pendant toute la cérémonie... On vous donne un aperçu des trois moments-clés. >>>

1/

oscarss

Le discours d'ouverture de Jimmy Kimmel

Le présentateur star des States s'en est donné à coeur joie pendant toute la soirée. Jimmy Kimmel a enchaîné les piques destinées à Donald Trump: «Voilà ce que ça fait d'être regardé par des millions d'Américains et par 225 pays qui nous détestent désormais», «Vous vous souvenez l'année passée quand la cérémonie des Oscars semblait raciste?» ou encore «A Hollywood, on ne discrimine pas les gens sur base de leur pays d'origine mais sur base de leur âge et de leur poids.» L'animateur a également proposé aux invités de faire une standing ovation «non méritée» à Meryl Streep, une actrice dont «la carrière a été jalonnée d'échecs et qui a été nommée cette année alors qu'elle n'a même pas joué dans un film». Jimmy Kimmel faisait référence à un tweet du président qui affirmait que la star était «surestimée». Face à l'absence de réaction du milliardaire, le présentateur a tweeté «Hey Donald Trump, es-tu réveillé?» Un message liké des centaines de milliers de fois...

2/

osacr

Le boycott d'Asghar Farhadi

Le réalisateur iranien, qui a reçu l'Oscar du meilleur film étranger pour «Le Client», n'a pas souhaité se déplacer pour recevoir son prix. Une façon de dénoncer le décret anti-immigration. Dans un message lu par l'ingénieure et astronaute Anousheh Ansari, il explique: «Diviser le monde entre 'nous' et 'nos ennemis' crée de la peur, une justification trompeuse pour les agressions et la guerre. Ces guerres sont un obstacle à la démocratie et aux droits de l'homme dans des pays qui ont été eux-mêmes victimes d'agressions. Les cinéastes peuvent utiliser leur caméra pour capturer des qualités humaines et casser les stéréotypes sur les nombreuses nationalités et religions. Ils créent de l'empathie et nous avons, aujourd'hui plus que jamais, besoin de cette empathie.»

https://youtu.be/riZHT0kMiZg

3/

oscarsss

Les speechs adressés aux immigrés

Après avoir reçu l'Oscar du meilleur maquillage et de la meilleur coiffure pour le film «Suicide Squad», l'Italien Alessandro Bertolazzi a remercié une Académie «qui ne remet pas que des Oscars mais qui aide à faire des films». «Je suis un immigré italien et cet Oscar est pour tous les immigrés», a-t-il poursuivi. Gael Garcia Bernal s'en est également pris à Trump et à son mur lorsqu'il a déclaré: «Les acteurs sont des travailleurs immigrés. Nous voyageons à travers le monde. Nous fondons des familles, nous construisons une vie mais nous ne pouvons pas être divisés. En tant que mexicain, latino-américain, travailleur immigré, être humain, je suis contre toute forme de mur qui veut nous séparer».

https://youtu.be/iyu8RMfJsw8