Super Bowl: quand les pubs se moquent de Trump

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Super Bowl: quand les pubs se moquent de Trump

Airbnb, Budweiser, Audi... les marques ont pris un malin plaisir à viser le milliardaire dans leur spot télé. Et nous, à les visionner!

Au Super Bowl, on ne regarde pas que du football américain... L'event (qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi) est également attendu pour ses fameuses pubs diffusées à la mi-temps. Et on peut dire que les marques se sont lâchées cette année. Petite sélection de spots qui raviront les anti-Trump:

Audi

https://youtu.be/G6u10YPk_34

La marque de voiture a décidé de prendre le contre-pied de la politique de Donald Trump, ouvertement sexiste. Dans la pub, une petite fille participe à une course de caisse à savon et on entend la voix de son père en arrière-fond: «Que dois-je dire à ma fille? (...) Que, malgré son éducation, son dynamisme, ses compétences et son intelligence, on estimera automatiquement qu'elle a moins de valeur que n'importe quel homme qu'elle rencontrera?» Le message ? Le progrès, c'est pour tout le monde. A la fin du spot, Audi s'engage à payer équitablement les femmes et les hommes mais la marque a rapidement été accusée de «feminism-washing»...

Airbnb

https://youtu.be/5qUTYHnLz2g

Une jolie pub qui prône la tolérance. Chez Airbnb, on vous accepte, peu importe votre sexe, votre origine, votre préférence sexuelle ou votre religion: "Nous pensons que qui que vous soyez, d'où que vous soyez, qui que vous aimiez, ou en qui vous croyiez, nous avons tous notre place, plus vous acceptez, plus le monde est beau". Le CEO d'Airbnb a ensuite expliqué sur Twitter que son entreprise allait verser 4 millions de dollars à une ONG qui aide les réfugiés. Un beau pied de nez à Trump.

Budweiser 

Le brasseur américain a profité de son spot télé pour rappeler que l'immigration est une source d'enrichissement. La preuve? L'un de ses fondateurs, Adolphus Busch, est un immigré allemand...

84 Lumber

Cette entreprise spécialisée dans les matériaux de construction a créé une pub en deux parties, la version longue est à visionner ci-dessus. On suit le périple d'une mère et de sa fille avant de comprendre que le spot fait en fait référence au mur anti-immigration le long de la frontière avec le Mexique. La chaîne Fox a même refusé de diffuser l'annonce d'origine, estimant qu'elle était trop «politique».