Breaking news : Nicolas Ghesquière chez Vuitton, enfin révélé

Mis à jour le 16 février 2018 par Elisabeth Clauss
Breaking news : Nicolas Ghesquière chez Vuitton, enfin révélé

ngcouvCe n'est pas vraiment une surprise, puisque depuis le départ de Marc Jacobs de la maison au monogramme le plus convoité au monde, Paris ne bruissait que du nom de son successeur désormais officiel.

Nicolas Ghesquière, ancien directeur artistique de Balenciaga de 1997 à 2012, vient d'être nommé à la tête de la création chez Louis Vuitton, dans un communiqué de Bernard Arnault, tombé cet après-midi. Depuis le 2 octobre dernier, à l'issue du défilé-adieu de Marc Jacobs, en forme de rétrospective émouvante, les rumeurs ont profité de l'info vacante pour avancer des noms divers, variés et fantasques, mais Ghesquière semblait de loin le challenger le plus sérieux.

En France, où l'on ne manque aucune occasion de se réjouir des succès nationaux, les réseaux sociaux explosent de cocoricos (Nicolas vient du Nord-Pas-de-Calais, pensez !). Selon le communiqué officiel de LVMH, le groupe surpuissant attend du nouveau DA qu'il insuffle "la modernité de sa vision créative aux collections femmes" et qu'il s'appuie "sur les valeurs de raffinement, de savoir-faire et d’extrême qualité qui sont au cœur de la maison depuis 1854."

Une mission qu'il devrait mener à bien avec brio, tout comme il avait valorisé et porté avec talent les collections de Balenciaga pendant 15 ans, prolongeant l'esprit couture de la marque, et développant la maroquinerie avec la pertinence que l'on sait. Quasiment la même durée que celle du règne de Marc Jacobs, 16 années de réussite ascensionnelle. Selon Challenges, depuis 1997, Louis Vuitton, qui représente plus de 40% de la rentabilité de LVMH, avait doublé son chiffre d'affaires tous les cinq ans.

C'est donc un solide défi qui attend Nicolas Ghesquière, et un délicieux suspens pour les observateurs et fans de mode.

Le prochain défilé Louis Vuitton lors de la fashion week AH14 sera donc officiellement L'événement du printemps parisien. A moins d'un nouveau coup de théâtre ? Fashion show must go on...