Qui sont les nouveaux talents du cinéma belge « servis » au dîner Jaeger-Lecoultre pour les Magritte ?

Mis à jour le 22 décembre 2016 par Elisabeth Clauss
Qui sont les nouveaux talents du cinéma belge « servis » au dîner Jaeger-Lecoultre pour les Magritte ?

Les Magritte ont dévoilé cette semaine quatre jeunes talents prêts pour la lumière des projecteurs, qui montrent le visage pluriel du cinéma belge.

C'était un dîner à la Villa Empain, hosté par la Fondation Boghossian. Une longue table posée au milieu d'oeuvres d'art, et le septième d'entre eux représenté par des professionnels de la profession, comme les appelle Jean-Luc Godard. Cuisinés à table par un joyeux petit comité de cinéphiles et faiseurs de films, quatre talents émergeant, parrainés par Natacha Régnier. Autour d'elle, deux jeunes femmes également éblouissantes de beauté (non limitée à leur physionomie), visages de la création belge prurielle, et deux garçons sur la rampe de lancement.

Photo : Laure Geerts
Photo : Laure Geerts

Babetida Sadjo est bruxelloise, actuellement en tournage en Islande. Personnalité solaire, elle a remporté en Flandre l’Ensor du meilleur second rôle et a été nominée aux Magritte pour Wasteland, de Pieter Van Hees, où elle partageait l'affiche avec Jérémie Renier. Babetida a aussi tenu le premier rôle dans And Breathe Normally de Isold Uggadottir, et écrit la pièce « Les murs murmurent », représentée à Bruxelles en 2016.

Photo : Laure Geerts
Photo : Laure Geerts

Aurora Marion partage ces mois-ci sa vie entre Bruxelles et Athènes, où elle brûle les planches en grec – elle est trilingue. La jeune femme est renversante comme un personnage bollywoodien (aucun rapport pourtant, on a demandé). Au cinéma, on peut la voir dans « Noces ».

 

Photo : Laure Geerts
Photo : Laure Geerts

Thomas Mustin, aka « Mustii », fait l'événement à la radio avec la corde musicale de son arc, et sur grand et petit écran (ce n'est plus un arc, c'est une harpe). Notamment dans « La Trêve », diffusée sur France 2.

 

Photo : Laure Geerts
Photo : Laure Geerts

Jean-Jacques Rausin nous a fait palpiter dans « Ennemi Public » (bientôt diffusée sur TF1), après nous avoir ouvert les yeux dans la campagne contre le harcèlement de couple où il campe l'affreux Fred qui harcèle Marie (en vrai, il est délicieux).

Natacha Régnier, marraine des jeunes tlents. Photo : Laure Geerts
Natacha Régnier, marraine des jeunes talents. Photo : Laure Geerts

Le cinéma belge est influent sur la scène internationale, comme la mode, le design, la musique, la food, et tout ce qui rend la vie meilleure. L'art audiovisuel se décloisonne, et la production belge, lors de la cérémonie du 4 février prochain diffusée en direct sur BeTv, déploiera une fois encore sa profondeur et son autodérision. On dit souvent des Belges qu'ils sont « contents » d'être belges. Il est temps d'être fiers.

Photo : Laure Geerts
Photo : Laure Geerts

Associé à l'Académie André Delvaux et partenaire des Magritte du Cinéma, on doit l'organisation de cette troisième édition du Dîner des Talents à Jaeger-LeCoultre, engagé dans le soutien du cinéma belge.