Donald Trump : est-ce que le monde lui suffira ?

Mis à jour le 19 février 2018 par Juliette Debruxelles
Donald Trump : est-ce que le monde lui suffira ?

Christine Ockrent, journaliste et auteure, nous confie ses impressions après la stupeur qui a, hier, entouré les résultats de l'élection présidentielle américaine.
Hier, le monde s’est levé dans la stupeur. Contre toute attente, tous les pronostics et sondages, Donald Trump remporte l’élection à la présidence des Etats-Unis au terme d’une campagne d’une violence verbale inégalée. Christine Ockrent qui a commencé sa carrière de journaliste aux Etats-Unis a suivi de près cette campagne qui restera dans l’histoire, une histoire qui reste incertaine vu la personnalité du nouveau pensionnaire de la Maison Blanche.
Elle : Les propos que Donald Trump tient sur les femmes n’est pas digne d’un président des Etats-Unis et pourtant cela n’a pas empêché les femmes de voter pour lui. Pourquoi ?
Christine Ockrent : "Tout d’abord, il n’est pas le brillantissime homme d’affaires qu’il prétend être. J’en veux pour preuve son refus de rendre public sa feuille d’impôts qui montrerait que son empire immobilier (qu’il a hérité en partie de son père) est aussi constitué de dettes de toutes sortes. Mais c’est un as du marketing. Quand il s’est lancé dans la campagne, personne ne prenait au sérieux cet homme qui venait de la Télé-réalité. Il a pourtant massacré politiquement seize autres candidats dont neuf sénateurs et gouverneurs car il a perçu ce que les autres n’avaient pas vu : la part de marché que constitue les blancs racistes, les anti-avortement, les opposants au mariage gay qui, pour eux, ont les faveurs de Washington. Trump a mis des mots (non pas des phrases, il n’aligne que des mots) sur la colère et les angoisses de ces Américains, suscitant ainsi une passion qui ne s’embarrasse pas de ses défauts quels qu’ils soient."
Elle : Quelles mesures va-t-il prendre en premier ?
Christine Ockrent : "S’il respecte son programme électoral, il va provoquer une déflagration planétaire."
Elle : Qui pourrait aller jusqu’à une troisième guerre mondiale ?
Christine Ockrent : "Un homme qui n’a aucune expérience politique se retrouve à la tête de la première puissance nucléaire mondiale. Il y a de quoi frémir. Tout au long de la campagne, il a trouvé des qualités au dirigeant nord coréen, insulté des femmes politiques, vanté les mérites de Poutine, trouvé l’OTAN inutile ou encore dit que les Européens et les Japonais devraient payer pour leur défense. Trump, c’est l’irruption de la télé-réalité dans la vie publique, il fait de la Pop-Politique : ce n’est que de la communication où les faits n’ont plus d’importance."
Elle : Est-ce que l’administration américaine pourra contrôler ses dérapages ?
Christine Ockrent : "Beaucoup d’analystes le disent mais je n’en crois rien : c’est un homme qui a un narcissisme explosif et qui considère n’avoir rien à apprendre de personne."

Propos recueillis par Nicky Depasse

Photo : Nicolas Draps
Photo : Nicolas Draps

 

Donald Trump : est-ce que le monde lui suffira ? - 3

Christine Ockrent, "Clinton/Trump, l'Amérique en colère" (Robert Laffont)