« Princesses, pop stars & girl power »: le docu à ne pas louper

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
« Princesses, pop stars & girl power »: le docu à ne pas louper

Ici, les paillettes pleuvent du ciel et le rose est érigé en maître suprême. Tout est shiny, bienvenue au pays des Barbie... Décodage de la culture girly en 54 minutes passionnantes. 

Quel est le point commun entre Cendrillon, les Spice Girls, Sex and the City et les campagnes de pub porno chic mettant en scène des pré-adolescentes? La réponse se trouve dans un reportage signé Cécile Denjean, dispo en ce moment sur le site d'Arte.

Il explique comment la culture girly est enracinée (bien profond) dans notre société et à quel point elle est génératrice de stéréotypes sexistes. On y suit l'évolution des petites filles qui rêvent de ressembler aux chastes héroïnes de Disney avant de copier le look toujours plus trash des stars hypersexualisées. Et si les femmes n'avaient pas envie de choisir entre «princesse» et «prostituée»?

Le docu se concentre aussi sur le marketing genré. Un nom complexe pour un concept tout simple: la pub invente des produits «spécial filles», roses évidemment, et souvent plus chers alors qu'ils ne sont absolument pas différents de ceux pour garçons. Et pourtant, cet attrait pour la couleur «Barbie pink» n'a rien d'inné. Il y a un siècle, ce n'était pas le rose qui était culturellement associé aux filles mais le bleu... Le reportage peut être visionné jusqu'au 4 novembre, c'est juste ici.