La fille du vendredi: Florien Pénard de la marque Dcember

Mis à jour le 20 octobre 2016 par Marie Guérin
La fille du vendredi: Florien Pénard de la marque Dcember

Rencontre avec la créatrice de la marque anversoise de sacs Dcember, des sacs magico-pratiques qui s'adaptent à tout et n'importe quoi. Notre vie quoi.

Florien Pénard a créé sa marque après un passage chez Kenzo et Dirk Bikkembergs. Elle imagine des « sacs intemporels aux possibilités infinies », conçus avec un ingénieux jeu d’accessoires interchangeables. Ils sont un peu magiques, comme le mois de décembre, son mois de naissance, dont elle affectionne particulièrement l’atmosphère.

D’où vous est venue l’idée de ces sacs ? J’étais à la recherche d’accessoires plus durables, d’« objets » que l’on peut porter. J’avais envie d’un sac composé de matières que l’on retrouve dans le design d’intérieur comme le cuir, la toile et le bois. J’ai remarqué que certaines pièces de sacs étaient plus vulnérables que d’autres, comme les lanières et les boutons, et j’ai donc décidé de créer une collection de sacs aux éléments amovibles. C’est une mode circulaire.

Le principe ? Vous avez différents modèles de sacs aux formes minimalistes, en cuir ou en toile, auxquels vous pouvez ajouter une lanière en cuir, des poignées en bois, un rabas en feuille de philodendron et ainsi transformer votre cabas en sac à dos, votre clutch en sac à main au gré de vos besoins et de vos envies. C’est une façon de sans cesse renouveler son sac grâce à des petits détails ludiques.
Le sac, comme les chaussures d’ailleurs, est une extension de la personnalité. Il faut qu’il nous corresponde parfaitement. 

dcember_decomposed-olive-palm-flap-nero_composed_price-on-request dcember_decomposed-olive-palm-flap-nero_decomposed_price-on-request

Quel est selon vous le sac parfait ? Il est grand, pour pouvoir contenir mes affaires et celles de mes enfants. Il est pratique car je peux l’utiliser dans différentes occasions : quand vous avez une vie chargée, vous n’avez pas le temps d’en changer, il doit donc être multifonctions. L’essentiel de mon barda est réuni dans une pochette à l’intérieur. Si je sors, je n’ai qu’à prendre la pochette. Le sac idéal est également classique mais stylé. Pour que mes sacs correspondent à cet idéal, je les teste toute la journée. Cela me permet de les améliorer avec, par exemple, l’ajout d’une pochette détachable à l’intérieur. 

www.dcemberbags.com