#VieDeMère: les VDM des working mums

Mis à jour le 12 février 2018 par Laurence Donis
#VieDeMère: les VDM des working mums

Oui, concilier carrière et maternité, c'est encore compliqué. La preuve sur Twitter.

«Votre enfant fait ses nuits?» Imaginez: la question ne vous est pas posée avec un sourire bienveillant près de la machine Nespresso mais en entretien d'embauche. C'est arrivé à Dorothée, une maman qui a décidé de partager son expérience sur Twitter. Et elle n'est pas la seule. Un syndicat français, l’Ugict-CGT, a demandé aux mères de témoigner sur «le soupçon de maternité». Décodez: le fait que des employeurs suspectent d'emblée les femmes de ne pas trop se fouler... parce qu'elles ont un bébé.

On l'a compris, l'égalité professionnelle, ce n'est pas encore pour tout de suite et les nombreux tweets font office de piqûre de rappel. La bonne idée de la campagne, c'est d'avoir proposé aux working girls de raconter leurs histoires sous forme de VDM*. Parmi les répliques des boss, on retrouve «Vous avez un bon profil mais vous avez trente ans et pas d'enfant. Nous ne pouvons pas prendre le risque d'une grossesse», «Pour avoir ce poste, il faut 'les' mettre sur la table. Je ne te sens pas très motivée avec tes 'problèmes de logistique'» ou encore «La prochaine, on l'embauche ménopausée!»

Du côté des hommes, ce n'est pas toujours mieux. Certains d'entre eux expliquent que leur congé parental est refusé par exemple. Et quand ils demandent un crédit-temps, on leur rétorque «Mais pourquoi, ce n'est pas ta femme qui le prend?» Vous avez dit cliché? Un hashtag qui interpelle et qui pousse à s'informer. Pour la Belgique, c'est juste ici.

*(Vie De Mer(d)e)

Crédit photo: film Erin Brockovich