La tribune inspirante de Gigi Hadid et Lena Dunham

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
La tribune inspirante de Gigi Hadid et Lena Dunham

Les deux filles s'associent pour promouvoir le self-defense. Publiée sur le blog de la réalisatrice de «Girls», leur lettre a rapidement fait le buzz. On vous dit tout. 

«Gigi Hadid n'accepte pas le harcèlement de rue et vous ne devriez pas non plus». Le titre est signé Lena Dunham. L'actrice et réalisatrice a écrit une tribune avec le mannequin sur son blog, Lenny Letters (pour la version en VO, c'est juste ici). Et si vous étiez en city-trip sur une autre planète la semaine dernière, on vous rappelle les faits. Après le défilé Max Mara à Milan, Gigi Hadid a été agressée par un journaliste/fan alors qu'elle était dans la rue avec sa soeur Bella et ses bodyguards. Il s'agissait en fait d'une «star» de la télévision ukrainienne, Vitalii Sediuk, connu pour ce genre de happening (Leonardo DiCaprio et Will Smith sont déjà bien au courant).

Après avoir enlacé fermement le top, l'homme l'a soulevé dans les airs mais Gigi ne s'est pas laissée faire. Elle enchaîne les coups de coude... Et certains médias désapprouvent. Le Parisien écrit qu'elle «manque peut-être un peu d'humour». Le tabloïd The Sun en profite même pour faire un jeu de mot et titre son article: «Pas un comportement modèle». Petit rappel: on ne parle pas ici de Naomi Campbell qui frappe sa femme de chambre parce qu'elle a perdu son jeans préféré... Lena Dunham n'a pas tardé à réagir sur son blog: «C'est quoi un comportement de mannequin? Qu'est-ce que vous auriez dit à votre fille si elle s'était retrouvée dans la même situation?»

Gigi Hadid raconte qu'elle a eu peur et qu'elle s'est sentie en danger. «Ma mère m'a appris à suivre mon instinct depuis que je suis petite. Je continue à faire confiance à mon intuition et je pense que c'est ce qui m'a guidée dans cette situation», explique le mannequin. «Je sais que des personnes se retrouvent dans des situations bien pires tous les jours et qu'elles n'ont pas d'appareil photo autour d'elles pour obtenir du soutien sur les réseaux sociaux. Je veux juste montrer que tout le monde a le droit de se défendre et que l'on se sent plus fort lorsqu'on en est capable.»