Stella Jean conçoit une très jolie collection pour Marina Rinaldi

Mis à jour le 13 février 2018 par Marie Guérin
Stella Jean conçoit une très jolie collection pour Marina Rinaldi

Vivement l'été ! La créatrice Stella Jean connue pour ses collections métissées aux couleurs chamarrées, s'est emparée de l'ADN de Marina Rinaldi le temps d'une collection capsule. Rencontre.

Stella Jean et Alessandra Garcia, visage de la collection
Stella Jean et Alessandra Garcia, visage de la collection

Magnifique dans sa jupe crayon aux imprimés flamboyants, la créatrice italo-haïtienne nous confie la genèse de ses créations.

Comment avez-vous inscrit votre style dans l'ADN de Marina Rinaldi ?

J'ai voulu reproduire les références que l'on trouve dans mes propres collections comme le mélange des cultures, les formes sophistiquées, l'interprétation de la femme contemporaine auxquelles j'ajoute une part de moi: l'Italie car les vêtements y sont entièrement produits, mais aussi Haïti car tous les accessoires y ont été réalisés. En visualisant la collection, on ne peut pas ignorer que l'impact chromatique est d'origine caribéenne !

Je me suis rendue dans le Jardin des Tarots de Niki de Saint Phalle en Toscane et j'y ai trouvé l'inspiration.

Les nanas de Niki de Saint Phalle vous ont-elle aidé à concevoir cette collection pour femmes aux formes généreuses ?

Je ne peux pas dire ça. C’est vrai qu’au début, j’avais peur que ce travail soit plus compliqué pour moi parce que je ne travaille pas sur les rondeurs habituellement. Étant donné que mes créations sont très inspirées des silhouettes années 50-60, qui mettent énormément en avant les attributs féminins, je n’ai finalement pas dû faire d’effort. C’était très naturel.

Pensez-vous que la silhouette "New Look" des années 50 convient particulièrement aux femmes rondes ?

Pour celles qui ont la taille marquée, oui certainement ! Je pense que quand on fait trop d’efforts pour essayer de cacher ses complexes, on finit par en montrer plus. Si, au contraire, on affiche une certaine assurance, une conscience de soi, cela passe beaucoup mieux. Il faut penser à ses rondeurs de façon positive en affichant un caractère fort. C'est la raison pour laquelle j'ai conçu tous ces imprimés !

Est-ce que cette collaboration a changé le regard que vous aviez sur le choix des mannequins lors de vos défilés ?

C'est vrai que je fais plus attention à la manière dont je caste mes mannequins. J’ai toujours attaché une importance particulière à la diversité ethnique, mais désormais je suis aussi attentive à celle du corps. Le problème, c’est qu’il faudrait que cette initiative parte également des grandes maisons car les agences vont toujours caster des filles en fonction de la demande et il s'agit toujours des tailles filiformes traditionnelles. Quand je demande à une agence quelque chose de différent, c’est toujours très compliqué. Mais je fais tout pour lutter contre ça !

Son caractère bien trempé et sa personnalité haute en couleur sont à l'image de sa collection que l'on découvrir portée par la ravissante Alessandra Garcia (la fille d'Andy), carrément fabuleuse !