Etat Libre d’Orange : délicieux parfums de soufre

Mis à jour le 13 février 2018 par Elisabeth Clauss
Etat Libre d’Orange : délicieux parfums de soufre

Etienne De Swardt est né en Afrique du Sud, dans l'Etat Libre d'Orange. Ceci explique le nom. La subversion de l'appellation de ses parfums, elle, puise sa source dans sa passion immodérée de la littérature.

Il est pénétré du spleen de ses lectures, romantique à l'extrait. Pardon, à l'excès. Il n'a pas fondé sa maison de parfums en 2006 par caprice d'esthète, mais par nécessité existentialiste : "le parfum est le dernier rempart consumériste avant le suicide." De ses questionnements philosophiques plus ironiques qu'oniriques, il a tiré des jus. Leur a donné des titres aguichants ou provoquants, suscite l'intérêt des curieux et des désabusés : "Putain des Palaces" ou "Nombril Immense", il ne faut pas se figurer que l'étiquette fait tout le charme du flacon : on a aussi l'ivresse, car vraiment, ils sentent bon.

Etienne de Swardt a installé sa boutique parisienne dans une maison d'angle, au numéro 69 (évidement) de la rue des Archives. En toutes choses, il aime être à la frontière de la suggestion, et pas trop loin de la notion d'Histoire. Il revendique travailler sur des "miasmes et impressions de muqueuses", comme pour son élixir "Sécrétions Magnifiques". Et puis, comme par superstition, il invente une "Eau de Protection" (à base de roses). Il serait tombé dans le parfum par hasard, sauf qu'on sait que ça n'existe pas. Il y est resté, en revanche, pour une bonne raison : "dans ce secteur, il on mêle discours et littérature". Chez Etat Libre d'Orange, le nom précède la formule, mais l'odeur procède du message.

Il a créé une marque à partir de tous les "non" qu'on lui a opposés. Radical et sulfureux, voici qu'Etat Libre d'Orange devient cool. Est-ce que le consensus dénature le cynisme ? Peu importe, pourvu que subsiste un parfum de scandale.

La dernière création née de sa (pro)vocation : "Attaquer le soleil Marquis de Sade 100ml 125€
La dernière création née de sa (pro)vocation : "Attaquer le soleil Marquis de Sade 100ml 125€

 

Etienne De Swardt
Etienne De Swardt