Emily Ratajkowski se met à nu et parle féminisme

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Emily Ratajkowski se met à nu et parle féminisme

Le top a décidé de se livrer et de dénoncer les doubles standards dans notre société. Qui a dit qu'on ne pouvait pas être à la fois sérieuse et sexy ?

Prononcez les mots « Emily Ratajkowski » et c'est une paire de fesses, ou de seins c'est selon, qui vous vient immédiatement à l'esprit. La star est connue pour son apparition sulfureuse dans le clip de Robin Thicke, son rôle d'étudiante sexy dans le film « Gone Girl » et surtout pour les poses lascives qu'elle enchaîne à la perfection sur son compte Instagram... Mais Emily ne se limite pas à ça. La bombe vient de publier un pamphlet féministe dans la version américaine du magazine Glamour pour clouer le bec à tous ses détracteurs. Elle y explique qu'elle ne compte plus le nombre de fois où on l'a traitée de « prostituée qui cherche l'attention » (et encore, on est poli dans la traduction).

Parce que quand le top soutient Bernie Sanders, parle écart salarial, congé maternité et inégalités économiques, on lui répond : « Tais-toi et montre tes seins ». Classe. « Notre société dit aux femmes qu'elles ne peuvent pas être à la fois sexy, sûres d'elles et engagées politiquement. Cela leur donnerait trop de pouvoir », écrit Emily Ratajkowski. « Regardez la pop culture. Quand Mick Jagger, 73 ans, danse de façon sexy avec sa chemise ouverte, on voit cela comme une performance artistique. Mais quand Madonna, 58 ans, porte une robe transparente au Gala du Met, on la trouve pathétique et désespérée. Mais n'est-ce pas l'une de ses déclarations politiques sur la sexualité féminine (et accessoirement sur notre culture sexiste qui ne tolère pas le vieillissement) ? Dans tous les cas, ce sont deux artistes qui aiment attirer l'attention. Ce n'est pas une question de genre. »

La star poursuit en dénonçant les critiques qui ont été adressées à Karina Vetrano. Cette jeune Américaine a été violée et tuée pendant sa séance de running en août dernier à New York. Certains n'ont pas hésité à dire que ce n'était pas vraiment surprenant vu sa ressemblance avec Kim Kardashian. « Les femmes devraient pouvoir être elles-mêmes et vivre comme elles en ont envie », affirme Emily Ratajkowski. « Ce n'est pas à nous de changer la façon dont nous sommes vues, c'est à la société de changer la façon dont elle nous voit ». Qu'on l'aime ou pas, que l'on soit d'accord ou non avec ses propos en général, ce coup-ci on a bien envie de pousser un petit « You go, girl ! »