#Underneath: le strip-tease qui fait la peau aux clichés

Mis à jour le 12 février 2018 par Laurence Donis
#Underneath: le strip-tease qui fait la peau aux clichés

100 femmes, 100 corps, 100 histoires, c'est le concept d'un projet photo qui prouve que la diversité, c'est la nouvelle normalité. A découvrir. 

La grosse qui devrait aller à la salle de gym. L'handicapée qui a besoin de compassion. La fille canon qui est toujours heureuse. Et celle trop maigre, qui devrait penser à manger un peu plus. C'est inévitable, les stéréotypes se bousculent dès qu'on croise une femme dans la rue. « Et si vous connaissiez vraiment ces personnes ? Et si vous preniez le temps d'écouter leurs histoires ? Vous découvririez que la grosse va à la gym quatre fois par semaine et qu'elle prévoit de devenir coach sportif, que la fille mince a un cancer en stade terminal, que la jolie se bat contre la dépression et que l'handicapée est parfaitement capable de faire ce qu'elle veut », peut-on lire sur la page d'« Underneath we are women ».

Le projet est né grâce à une artiste australienne déterminée à botter les fesses aux clichés. Après avoir demandé à cent femmes de se mettre à nu (au propre comme au figuré), elle a organisé un shooting photo. Les filles sont forcément toutes très différentes, le but est de célébrer la diversité. L'idée n'est pas vraiment nouvelle mais on l'aime quand même. Après avoir été bombardé d'images de corps parfaitement irréalistes, lisses et sculptés, on ne va pas se priver d'un matraquage positif. Amy Herrmann, la femme à l'origine du shooting, vient de lancer une campagne Kickstarter pour rendre son projet encore plus concret. Elle espère récolter un peu plus de 30.000 dollars australiens (environ 20.500 euros) pour sortir une version imprimée. Pour participer au lancement du livre, c'est juste ici