Free tampons en Belgique, c’est pour bientôt?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Free tampons en Belgique, c’est pour bientôt?

C'est aujourd'hui que Sydney va trancher. Les protections hygiéniques pourraient bientôt être gratuites dans les bâtiments publics de la ville australienne. Et chez nous, on en est où ?

« Les produits d'hygiène féminine sont tout aussi nécessaires que le papier toilette », avait déclaré Julissa Ferreras-Copeland, membre du conseil municipal de New York, en juin dernier. La Big Apple est devenue la première ville des USA à rendre les tampons et serviettes gratuits dans les écoles, les prisons et les foyers de sans-abris. Et l'Australie est apparemment inspirée, Sydney s'apprête à voter une mesure similaire. A l'origine de l'initiative ? Le conseiller Edward Mandla (un mec donc, et c'est suffisamment rare pour être souligné). L'homme veut fournir des protections hygiéniques dans les bâtiments publics de la ville, les bibliothèques, les piscines et autres infrastructures sportives. Yes, please. Une solution low-cost selon Edward Mandla... Mais dont les retombées seraient considérables.

Et en Belgique ? Chez nous, on se bat d'abord contre la fameuse taxe tampon avant de penser aux protections périodiques gratuites. On vous en parlait ici, le taux de TVA qui leur est appliqué est de 21%. Elles sont donc toujours considérées comme des produits de luxe... Le collectif Belges et Culottées s'interroge : « La coupe menstruelle, plus classe que le caviar ? » Une pétition est disponible sur le site de Test-Achats et plusieurs ministres ont vu rouge (sorry, le jeu de mots nous démangeait). Une proposition de loi a été déposée à la Chambre par la députée PS Fabienne Winckel pour réduire le taux de TVA. « Elle a été prise en considération le 12 mai dernier, ce qui veut dire qu'elle a débuté son parcours législatif. Une date doit encore être fixée pour discussion en commission finances », nous explique Annaïk de Voghel, porte-parole du Groupe PS à la Chambre.