#PantyChallenge: le nouveau défi absurde du net

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
#PantyChallenge: le nouveau défi absurde du net

Prendre en photo sa petite culotte immaculée, c'est la compet' du moment sur les réseaux sociaux. Avoir un sexe en plastique, c'est tendance 

On connaissait déjà l' « A4 waist challenge » ou le « Belly button challenge » mais Internet a décidé de ne pas s'arrêter en si mauvais chemin. Le défi du jour s'appelle « Panty challenge ». Le but ? Exhiber ses sous-vêtements sur Twitter ou Snapchat afin de prouver qu'ils sont « impeccables » (ça, c'est le mot glamour). Traduisez : que vous n'êtes pas concernée par les pertes vaginales.

Sauf qu'on rappelle quand même qu'il s'agit d'un phénomène tout à fait sain et naturel. Et heureusement, les femmes ont été nombreuses à le répéter sur les réseaux sociaux. Les petites culottes immaculées n'ont pas fait long feu. Non, les filles n'ont pas un sexe de Barbie. Après la guerre aux poils, le business florissant des nymphoplasties et maintenant le « Panty challenge », les tentatives de culpabilisation n'en finissent plus.

Partant de ce constat, une mère de famille australienne, Taryn Brumfitt, a décidé de produire un documentaire sur la question. Il a été baptisé « Embrace » (« Accepter », en français). Réalisé en partie grâce au crowdfunding, il vise à apprendre aux femmes à aimer leur corps. La bande-annonce a été dévoilée et le film devrait sortir en septembre aux USA. On attend avec impatience sa diffusion en Belgique.

Crédit photo: Film Spring Breakers