Girls Run the World: le projet à soutenir

Mis à jour le 12 février 2018 par Laurence Donis
Girls Run the World: le projet à soutenir

Quatre Belges badass qui se démènent pour promouvoir l'autonomie des filles au Bénin, ça impressionne. Elles ont besoin de vous !

Ramper dans la boue, escalader des palissades, nager dans une eau glacée,... Line, Zoé, Marlies et Aline ont prouvé qu'elles étaient prêtes à tout. Ces quatre Belges (deux francophones et deux néerlandophones) viennent de participer à la Fisherman’s Friend Strongman Run, une course extrême de 18 km. Le but ? Montrer que les femmes sont capables de surmonter tous les obstacles et soutenir le projet « Girl Power » de Plan Belgique.

L'ONG lutte contre les inégalités de genre dans l’Atacora, une région très pauvre du Bénin, en créant des clubs de foot féminin. L'objectif est d'aider les filles à s'affirmer. Toutes les semaines, des entraînements sont organisés mais aussi des formations. « On a beau dire ‘mariages précoces’ ou ‘grossesses précoces’, on ne se rend pas vraiment compte de ce que cela signifie en Belgique. Venir au Bénin nous a montré que c’était malheureusement bien d’actualité hors de chez nous. Il faut que cela change », explique Line.

« On a compris que le projet avait un réel impact », ajoute Zoé. « C’était très émouvant de voir que les filles avaient pris confiance en elles et osaient désormais prendre la parole en public. Grâce à elles, le mot ‘féministe’ prend enfin du sens à mes yeux, moi qui ne voyais ce terme que de façon péjorative. » Plan Belgique aimerait étendre ce projet aux autres régions du Bénin. Une campagne de financement collaboratif a été lancée pour aider l'ONG, le but est de récolter 18.000 euros (un euro par mètre parcouru par les Belges). Il reste 21 jours, alors on fonce !

Pour participer au projet, c'est ici.

Crédit photo: Plan/Kevin Van Looy