La défilé croisière Louis Vuitton à Rio

Mis à jour le 23 janvier 2018 par Elisabeth Clauss
La défilé croisière Louis Vuitton à Rio

Samedi soir, Nicolas Ghesquière pour Louis Vuitton présentait au Musée d'Art Contemporain de Rio sa collection croisière. Qu'en retiendra-t-on ?

La baie du Brésil, Nitéroi, un décor conçu par Oscar Niemeyer. Quelques semaines avant les Jeux Olypiques, Louis Vuitton s'est lancé dans sa propre performance olympienne.

Une collection marquée par un mix tropical/sportif, avec des silhouettes d'amazones modernes qui auraient transformé leurs combis de plongée en robes de cocktail pour la plage. Nicolas Ghesquière a interprété des matières technologiques en étoffes luxueuses, a fait défiler des tenues rétro par leurs coupes 60', et futuristes par leur inspiration de science fiction, sur le catwalk rouge "de série" du Museu de Arte Contemporânea de Niterói. Des filles de l'espace, dans un bâtiment taillé comme une soucoupe volante.

Ce show, que Ghesquière préparait depuis novembre dernier, s'imprègne directement de la culture brésilienne, dans les coupes, les couleurs, les imprimés allusifs au foot, les incursions de street art, les résilles de maillots de sport, et les accessoires. Notamment, les spartiates en néoprène, au design raccord avec le spaceship susmentionné. Et les boombox griffés Vuitton, avec Bluetooth. "Le Brésil, c'est la musique", appuie Ghesquière.

«  Ce qu’il y a de plus intéressant dans la mode aujourd’hui, c’est la ­manière dont le luxe et la sophistication se ­mêlent aux matières techniques inhérentes au sport, qui soulignent le corps. C’est ce qui définit notre époque, selon moi  », explique le DA. Tout en argumentant sur l'innovation, il a toute fois brillamment réinterprété les références iconique de la maison : le damier, le cloutage, le trompe l'oeil, le luxe dévoyé.

Les objets du désir :

Robes parachute en cuir "papier de cigarette", minijupes "serviettes de plage", traines ajourées (on aurait cru des arches architecturales), bottines nautiques, motifs "orque".

Un musée, ça se loue ?

En tout cas, ça bénéficie de mécénat : Louis Vuitton aurait soutenu le monument à hauteur de 375 000€, selon la presse locale.

Schermafbeelding 2016-05-29 om 11.10.07

Qui était invité ?

La presse, des stars (Catherine Deneuve, Jaden Smith, Alessandra Ambrosio Jennifer Connelly, Alicia Vikander, Liu Wen) et des acheteurs privés. Attention, pas ceux qui s'offrent un sac pour fêter un divorce : les vrais fans investissent (on pèse nos mots) jusqu'à 1,5 millions d'euros par an dans les collections Maison.

Schermafbeelding 2016-05-29 om 11.28.59
Ce dont on s'inspire ?

De l'adaptation des vêtements de sports en matières technique à la ville. Full néoprène, chaussures de plongées, les ponchos légers, les petits volants, les tops croped (tout ça en même temps, c'est la clef).

(Getty Images)