Si les filles ne codent pas, c’est à cause de leurs seins

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Si les filles ne codent pas, c’est à cause de leurs seins

Ou de leurs règles, ou de leur vernis à ongles. C'est bien connu, non?

« J'ai essayé de me mettre à coder mais mon décolleté me déconcentre trop », « Mes longs cils m'empêchent de voir l'écran », « C'est difficile quand tu n'arrêtes pas de pleurer, ou que tu as des sautes d'humeur ». Absurde non ? Girls Who Code, une association qui vise à réduire l'écart entre les sexes dans le secteur de la technologie, a publié trois petites vidéos satiriques. Le but est de montrer à quel point les stéréotypes de genre sont ridicules. Non, un programmeur n'est pas forcément un mec en baskets. Et les « problèmes » typiquement féminins (comme le fait d'avoir ses règles, ou des seins) n'empêchent pas les filles de s'y mettre.

« Nous espérons que ces vidéos engendreront une conversation sur les messages que nous envoyons aux jeunes femmes. Le débat est nécessaire, il faut réfléchir à ce que nous pouvons faire pour créer une image plus inclusive du programmeur », a expliqué Reshma Saujani, la fondatrice de Girls Who Code, dans un communiqué. Pourquoi ne pas commencer par s'inscrire au Startup Bootcamp ? Un stage pour jeunes entrepreneurs où vous apprendrez notamment à coder une appli. Ca se passe cet été à Bruxelles et les filles sont plus que les bienvenues ! On vous en dit plus ici.